Quebec Hebdo
14:47 10 juin 2021 | mise à jour le: 10 juin 2021 à 15:19 temps de lecture: 4 minutes

Inauguration de la statue de Joe Malone

Inauguration de la statue de Joe Malone
Photo officielle. Photo Métro Média - Jean Carrier

ART VISUEL. La Ville de Québec a invité un fantôme à prendre sa place dans l’allée commémoration de la place Jean-Béliveau. La statue de Joe Malone est difficile à manquer. Très imposante avec une hauteur de plus de 4,5 m, la statue faite avec des strates d’aluminium est la «petite» dernière à s’installer non loin du Centre Vidéotron.

La statue de plus de 4,5m de hauteur de Joe Malone. Photo Métro Média – Jean Carrier

«C’est simplement magnifique et la statue représente à merveille celui qu’on surnommait le fantôme. Elle sort de l’ordinaire et c’est exactement ce qu’on veut pour la place Jean-Béliveau», mentionne le maire de Québec, Régis Labeaume.

Même son de cloche pour la ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale Geneviève Guilbault. «L’œuvre rend justice au personnage. C’est un joueur qui a marqué l’histoire du hockey à Québec et il était un gentleman en dehors de la glace.»

Pour l’artiste Frédéric Laforge, la création de l’œuvre d’art n’a pas été de tout repos. «La pandémie a compliqué les choses. Autant avec mon personnel qu’avec les délais pour les matériaux. Je suis néanmoins heureux du produit final et quand j’ai vu la statue terminée pour la première fois, j’ai trouvé le résultat spectaculaire», avoue l’artiste en spécifiant qu’il a achevé l’œuvre à l’extérieur de son atelier en raison de sa taille massive.

Famille comblée

Deux membres de la famille Malone ont assisté au dévoilement, dont Kathleen Malone Montpetit qui était ravie de l’hommage. «Mon grand-père était une personne très humble. Je me souviens des soupers de famille chez lui le samedi soir, il devenait très sérieux quand venait le temps d’écouter la partie de hockey. Il n’aimait pas les bagarres et il était un admirateur de Jean Béliveau et de Maurice Richard. Toute la famille est très fière de l’œuvre d’art qui rend justice à sa personne.»

Petit texte avec les faits saillants de la carrière de Joe Malone devant la statue. Photo Métro Média – Jean Carrier

Pour le journaliste sportif et grand amateur d’histoire Marc Durand, Joe Malone est un incontournable avec son passage à Québec. «Il est le meilleur joueur des 50 premières années de hockey. Il a marqué 410 buts en 307 parties. Son record de sept buts dans une seule partie tient encore. Il a également remporté deux coupes Stanley en 1912 et en 1913 comme capitaine des Bulldogs de Québec. Il se comportait toujours façon exemplaire.»

Nouvelle murale

La Ville de Québec a également annoncé un ajout sur l’allée commémorative avec une murale sur l’édifice du pavillon de la J

eunesse. La murale sera visible autant de l’intérieur que de l’extérieur et représentera tous les joueurs honorés de l’allée commémorative. Finalement, les dernières statues de Guy Lafleur et de Réal Cloutier seront inaugurées en octobre prochain.

Joe Malone a déjà négocié un contrat avec le Canadien de Montréal qui stipulait qu’il jouait seulement le samedi soir après avoir remporté le championnat des compteurs la saison précédente. Photo Métro Média – Jean Carrier
La murale qui sera exposée sur le mur du pavillon de la Jeunesse. Photo Métro Média – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *