Quebec Hebdo
15:16 2 juin 2021 | mise à jour le: 2 juin 2021 à 15:17 temps de lecture: 4 minutes

Retour attendu du FEQ

Retour attendu du FEQ
Le FEQ dit rebonjour. Photo Métro Média – Jean Carrier

SPECTACLE. Même si les milliers de fans du Festival d’été de Québec (FEQ) ne pourront pas connaître une édition normale en 2021, les sourires étaient nombreux au point de presse du FEQ pour l’annonce de sa programmation pour cette édition pas comme les autres.   

«Il n’y a jamais eu la moindre possibilité de ne pas présenter quelque chose cette année. C’est ce qu’on fait la production de spectacles, c’est notre raison d’être. Nous sommes fiers du travail accompli depuis trois mois pour cette édition rebonjour. Le nom est tellement bien choisi et nous ne voulions surtout pas devoir annuler une autre édition comme l’an dernier», mentionne d’entrée de jeu la directrice générale du FEQ Anne Hudon.

Le directeur de la programmation Louis Bellavance. Photo Métro Média – Jean Carrier

Avec une programmation entièrement québécoise, l’organisation s’est assurée de n’avoir aucun imprévu lié à la crise sanitaire. «C’est un immense soulagement d’être ici et d’avoir un projet à présenter. Il n’y avait aucun risque à prendre avec la gestion de la pandémie et c’est la raison pour laquelle nous avons misé exclusivement sur les artistes du Québec. La décision de présenter ce projet a été prise il y a trois mois et nous avons misé sur la capacité à présenter un produit de qualité, peu importe les conditions dictées par la pandémie», précise le directeur de la programmation, Louis Bellavance.

Le chiffre magique 22

Du 8 au 18 juillet, le FEQ présentera au Manège militaire deux spectacles par soir. Ce sont 22 têtes d’affiche qui présenteront des spectacles individuels sans aucune première partie. Encore une fois, la gestion du risque de présenter les spectacles à l’extérieur étant trop grande, le FEQ s’est résigné à présenter les spectacles à l’intérieur pour cette édition bien spéciale.

«Le but est simple, c’est de présenter le maximum de spectacles dans un environnement sécuritaire. Nous avons un grand désir de retrouver nos festivaliers et nos artistes. Nous avons connu des moments difficiles spécialement l’automne dernier, mais l’organisation a bon moral actuellement et nous sommes très heureux de la programmation offerte», précise la dirigeante.

Étirer l’élastique

Louis Bellavance assure que la formule utilisée est le maximum que le FEQ peut faire dans les circonstances.

«Nous avons pris un risque en offrant deux spectacles par soir, mais cela permet d’avoir un plus grand nombre d’artistes. Il y a une complémentarité dans les artistes qui se produisent chaque soir pour avoir le même genre de clientèle.»

C’est ainsi que Ludovick bourgeois et 2Frères s’occuperont de la soirée d’ouverture. Paul Piché et Michel Pagliaro assurent un côté expérimenté le 10 juillet. Le country est bien représenté le lendemain avec Steve Hill et Matt Lang. Il y a une soirée d’humour le 12 avec Alexandre Barrette et Mehdi Boussaidan. Le hip-hop est bien représenté avec White-B et Loud le samedi 17 juillet et plusieurs autres gros noms sont au cœur de cette programmation comme Jonathan Roy, Cœur de Pirate ou Marie-Mai.

Ambiance festive

Deux activités gratuites bonifieront cette édition allongée du FEQ qui commencent le 1er juillet et se terminent le 25 juillet.

Le FEQ a plongé dans ses archives pour présenter l’Expo photo Vues. La galerie d’art extérieure à la place George-V offrira 45 photos des moments marquants de l’histoire de l’évènement. Pour profiter du beau temps du mois de juillet, une place publique sera érigée au parc de la Francophonie. Avec une terrasse éphémère et une bonne ambiance musicale, l’endroit sera adéquat pour un pique-nique en famille.

Un aperçu de la place publique du FEQ. Photo Métro Média – Jean Carrier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *