Quebec Hebdo
10:47 22 mai 2021 | mise à jour le: 22 mai 2021 à 11:01 temps de lecture: 2 minutes

Risque de grève à l’horizon dans la construction

Risque de grève à l’horizon dans la construction
La menace de grève générale pourrait paralyser les chantiers de construction résidentielle dans les prochains jours. /Photo Métro Média – Archives

HABITATION. En plus de devoir composer avec un marché en ébullition qui fait grimper les prix, voilà que les acheteurs résidentiels pourraient faire les frais d’un conflit de travail dans la construction. Les travailleurs de cette importante industrie ont voté à une forte majorité pour le recours à des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève dans les prochains jours.

Précisons que les négociations pour un nouveau contrat de travail 2021-25 n’achoppent pas sur les offres salariales. En effet, c’est davantage la proposition patronale d’utiliser une application mobile de géolocalisation qui se trouve au cœur du litige. L’Alliance syndicale dénonce les risques d’intrusion dans la vie privée des ouvriers.

Du côté de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), on indique que l’objectif ne vise pas à suivre en permanence les travailleurs. L’idée consiste plutôt à moderniser l’ancien système de poinçon mécanique par une technologie pour moderne et pratique.

Lourds impacts économiques

L’Alliance syndicale a obtenu récemment un mandat de grève générale illimitée à plus de 80%. Les entrepreneurs craignent que cette éventualité ait de lourdes conséquences sur l’économie du Québec. Lors du dernier conflit en 2017, on a estimé les pertes totales quotidiennes en salaires et profits à près de 45M$. Un montant certes plus important en 2021.

De plus, alors que près de 60 000 mises en chantier sont prévues cette année, des impacts sur la livraison des projets de construction neuve ou de rénovation sont à prévoir. Autant de projets qui souffrent déjà de problèmes d’approvisionnement et de pénurie.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *