Quebec Hebdo
15:31 17 mai 2021 | mise à jour le: 17 mai 2021 à 16:59 temps de lecture: 5 minutes

Tramway, tunnel et voies réservées quadrilleront la région

Tramway, tunnel et voies réservées quadrilleront la région
Déploiement du REC, incluant tramway, bus et tunnel, sur le territoire de la région de Québec. /Carte gracieuseté - MTQ

CIRCULATION. C’est une vision ambitieuse du transport collectif que le gouvernement du Québec propose pour la région métropolitaine de Québec. Baptisé Réseau express de la Capitale (REC), le projet se déploie en trois volets. Tel que déjà annoncé, la colonne vertébrale s’articulera autour du trajet d’ouest en est du tramway. S’ajoutent des voies réservées pour le transport en commun vers la banlieue et un tunnel Québec-Lévis, qui intégrera une desserte par des autobus électriques.

Le tunnel sera composée de trois voies superposées dans chaque direction. /Esquisse gracieuseté – MTQ

La stratégie de mobilité gouvernementale s’appuie sur la complémentarité des options mises de l’avant sur un horizon de 10 ans. Leur intégration aux besoins constatés et exprimés sur le territoire vise à optimiser les possibilités de déplacement et favoriser l’utilisation du transport collectif.

Divers réaménagements seront à prévoir, notamment pour la sortie du tunnel au nord du boulevard Wilfrid-Hamel. La Ville de Québec prévoit parallèlement y convertir l’autoroute Laurentienne en boulevard urbain vers le centre-ville. Une autre réorganisation routière est envisagée afin d’optimiser la jonction entre la Rive-Sud et le pôle d’échanges de Sainte-Foy.

Tunnel Québec-Lévis

Le tunnel Québec-Lévis offrira un meilleur accès aux pôles d’emplois et aux grands générateurs de déplacements. Les temps de parcours seront diminués et la fluidité dans le secteur des ponts Pierre-Laporte et de Québec sera améliorée. En bouclant la boucle du réseau routier régional, le projet facilitera les déplacements des usagers de la route et de ceux du transport collectif. Le transport de marchandises sera aussi amélioré, puisque le nouveau lien comportera une sortie secondaire via Dufferin-Montmorency.

Selon les informations transmises par le ministère des Transports du Québec (MTQ), l’infrastructure «sera composée d’un tube unique d’un diamètre de 19,4 mètres et sa longueur sera d’environ 8,3 kilomètres. Il reliera l’autoroute Jean-Lesage (20), à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget, à l’autoroute Laurentienne (973), à la hauteur du boulevard Wilfrid-Hamel (secteur ExpoCité). Le tunnel comportera trois voies de 3,5 mètres par direction. Ces voies seront superposées.»

Une sortie secondaire est prévue vers Dufferin-Montmorency. /Esquisse gracieuseté – MTQ

En plus de prévoir une voie réservée aux autobus électriques dans chaque direction, le tunnel sera doté de stations de correspondance. Deux permettront une connexion avec le tramway de Québec (stations colline Parlementaire et Jean-Paul-L’Allier). Par ailleurs, les stations situées aux terminus nord et sud permettront des correspondances avec les autobus qui circuleront sur les voies réservées prévues dans les projets de desserte des banlieues de Québec (dont Lebourgneuf et Charlesbourg).

Desserte des banlieues

Misant sur la complémentarité des différents projets de transport collectif de la région métropolitaine de Québec, le REC intégrera un important projet de voies réservées pour mieux desservir les banlieues de Québec. L’idée consiste à accroître le transfert modal en faveur du transport collectif et faciliter les déplacements en partance de la Rive-Sud ou vers celle-ci, via le tunnel Québec-Lévis.

Déployées sur plus de 100 kilomètres, ces voies réservées cibleront les principaux axes routiers. Il s’agit principalement des autoroutes Félix-Leclerc, Henri-IV, Robert-Bourassa et Laurentienne, ainsi que le boulevard Pierre-Bertrand et la 1re Avenue. Des stationnements incitatifs seront construits afin de soutenir ce nouveau réseau et amener le plus de personnes à utiliser le transport collectif. De plus, il n’est pas question de retrait, mais d’ajout de nouvelles voies dédiées», précise-t-on au MTQ.

Tramway de Québec

Constituant l’axe de déplacements est-ouest du REC, une ligne de tramway s’étirera sur près de 20 kilomètres. Il entamera son parcours à l’ouest, dans le secteur de Cap-Rouge, et desservira le secteur de Sainte-Foy, qui comprend de grands générateurs de déplacements. Il poursuivra son trajet en passant par la colline Parlementaire, véritable point de convergence du REC grâce à sa connexion au tunnel Québec-Lévis. Le tracé se terminera à l’est, dans le secteur D’Estimauville, qui comprend le Cégep Limoilou, l’hôpital de l’Enfant-Jésus et la future Zone d’innovation Littoral Est.

L’annonce a été faite en présence du premier ministre du Québec, François Legault, de la vice-première ministre et responsable de la Capitale, Geneviève Guilbault, du ministre des Transports, François Bonnardel, et des maires de Québec et Lévis, Régis Labeaume et Gilles Lehouillier. Plusieurs étapes d’analyse, d’évaluation et de planification sont à compléter avant la mise en chantier du vaste projet régional.

Estimations et échéanciers

  • Tramway: 3,3G$ pour mise en service en 2027.
  • Tunnel sous-fluvial: entre 6 et 7G$ d’ici 2031.
  • Voies réservées: 844M$ sur un horizon à déterminer

Lire également un aperçu des principaux commentaires et réactions à la suite du dévoilement.

Pour plus d’information sur le projet, cliquez ici.

Le 3e lien reliera les centres-villes de Québec et Lévis. /Tableau gracieuseté – MTQ

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Donald Bélanger

    Encore une fois on utilise a mauvais escient le terme desserte de banlieues, on devrait mentionner dessertes des quartiers périphériques de la Ville de Québec car, à part l’extrémité qui va vers St-Augustin, toutes les extrémités des futures voies réservées aboutissent dans les quartiers périphériques de la Ville de Québec.
    La desserte des banlieues tel que Boischatel, Lac-Beauport sera mieux desservie avec le transport à la demande du RTC.