Quebec Hebdo
14:37 7 mai 2021 | mise à jour le: 7 mai 2021 à 14:50 temps de lecture: 3 minutes

Léger recul de l’emploi à Québec en avril

Léger recul de l’emploi à Québec en avril
Photo: /gracieuseté - QILe marché de l’emploi de la région de Québec se maintient au 1er rang parmi les principaux centres urbains du pays.

STATISTIQUES. La plus récente Enquête sur la population active (EPA) révèle que le nombre de personnes en emploi se chiffrait à 424 800 dans la région de la Capitale au mois d’avril. Cela constitue un recul de 1400 ou -0,3% sur le mois précédent. Malgré une hausse à 5%, le taux de chômage à Québec demeure toujours le plus faible parmi les principaux centres urbains du pays.

Ce résultat s’inscrit néanmoins comme un 4e recul mensuel consécutif pour la région. Le nombre d’emplois en avril représente 97,7% des emplois dénombrés avant la crise. Il s’agit d’un retard de 9900 emplois (-2,3%) par rapport au mois de février 2020.

«Pareil retard s’avère plus important que celui observé à Montréal (-1,5%), mais moins que celui pour l’ensemble du Québec (-2,6%) au cours de la même période. Rappelons qu’en décembre dernier, le nombre d’emplois à Québec avait surpassé le niveau prépandémie et n’a cessé de diminuer depuis», observe Émile Émond, économiste chez Québec International.

Comparaison avantageuse

Selon l’EPA, il y avait 22 400 chômeurs à Québec au mois d’avril, près de 400 de plus qu’en mars dernier. Si on compare au niveau d’avant la pandémie (février 2020), la région dénombre 3700 chômeurs supplémentaires (+19,8%). Cette augmentation est inférieure à celles enregistrées pour la même période à Montréal (+43,4%) et au Québec (+30,3%). Bien que les chômeurs soient plus nombreux dans la région qu’avant la crise, leur nombre a rapidement diminué après le pic de la première vague (juin).

«Enfin, même à 5%, la région détient toujours le plus faible taux de chômage parmi les principales régions canadiennes. Il était de 4,9% en mars. Ainsi, la Capitale se maintient à un taux de 5% ou moins pour un 7e mois consécutif, une situation comparable aux conditions du marché du travail serré d’avant la crise. Soulignons que le taux de chômage mensuel moyen était de 4,1% entre février 2015 et février 2020», rappelle M. Émond.

Faits saillants

  • En avril, le nombre de personnes en emploi de la région de Québec a reculé de 1400 (-0,3%) par rapport au mois de mars.
  • Avec 424 800 personnes en emploi au mois d’avril 2021, Québec dénombrait 97,7% des emplois qu’elle comptait avant la Covid-19 (février 2020).
  • La région détient toujours le plus faible taux de chômage parmi les grands centres canadiens même s’il a légèrement augmenté, passant de 4,9 à 5% en avril.
  • Les données comparables pour le Québec indiquent que le nombre d’emplois a crû de 41 800 en avril par rapport au mois précédent. Ainsi, le Québec a retrouvé 97,4% du niveau d’emploi prépandémie.
Coup d’oeil au marché de l’emploi dans les principaux centres urbains du pays. /Tableau gracieuseté – QI

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *