Quebec Hebdo
08:19 7 mai 2021 | mise à jour le: 7 mai 2021 à 10:09 temps de lecture: 2 minutes

L’accessibilité résidentielle s’est resserrée partout au pays

L’accessibilité résidentielle s’est resserrée partout au pays
Situation de l’abordabilité dans les principaux centres urbains du pays. /Tableau gracieuseté – Desjardins

HABITATION. Au 1er trimestre de 2021, la capacité financière des ménages d’acquérir une propriété s’est détériorée dans tous les centres urbains du pays. Le rebondissement et la croissance à un rythme effréné de l’activité résidentielle depuis près d’un an ne sont pas étrangers à cette réalité. Parallèlement, l’appréciation du prix de vente d’une propriété a atteint de très hauts niveaux, entraînant de la surenchère à plusieurs endroits.

L’offre peu abondante sur le marché en regard de la forte demande a aussi joué un rôle important. Toutefois, la faiblesse historique des taux hypothécaires a permis de limiter la contraction de l’Indice d’abordabilité Desjardins (IAD). Or, la Banque du Canada signale une normalisation à venir de sa politique monétaire. Conséquemment, il faut s’attendre à une hausse des taux hypothécaires dans les prochains trimestres.

«Néanmoins, la baisse de l’IAD a été plus faible au Québec qu’en Ontario et au Canada, en raison de la hausse des revenus des ménages après impôts. Ces derniers ont crû de 0,7% entre le dernier trimestre de 2020 et le premier de 2021, alors qu’une contraction de 2,5% a été observée au Canada. En Ontario, une faible hausse de 0,2% a été enregistrée. De plus, la croissance du prix de vente moyen au Québec a été plus faible au cours de cette période», observe Chantal Routhier, économiste senior chez Desjardins.

À propos de l’IAD

L’Indice d’abordabilité Desjardins est calculé en faisant le ratio entre le revenu disponible moyen des ménages et le revenu nécessaire pour obtenir une hypothèque sur une résidence au prix moyen. Ce revenu de qualification est calculé à partir des coûts de possession d’une résidence (charges hypothécaires, taxes foncières et coûts des services publics).

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *