Actualites
15:22 29 avril 2021 | mise à jour le: 30 avril 2021 à 08:53 temps de lecture: 4 minutes

Tramway de Québec: tracé défini vers l’Est et appel de propositions

Tramway de Québec: tracé défini vers l’Est et appel de propositions
/Illustration gracieuseté – Ville de Québec

TRANSPORT. Le Bureau de projet du réseau structurant de transport en commun (RSTC) franchit une étape charnière dans la réalisation du tramway de Québec. Après les derniers revirements de situation dans les négociations entre la Ville et le gouvernement provincial, deux annonces importantes peuvent être confirmées. D’abord, le nouveau tracé vers l’Est plutôt que le Nord s’avère essentiellement déterminé. Ensuite, le projet se trouve suffisamment précis pour passer à l’étape de l’appel de proposition.

Visiblement soulagé et ému de cet aboutissement, Daniel Genest était heureux de faire le point sur la ligne de tramway et de présenter une ébauche du tracé final. Cela permettra de passer à l’étape de l’approvisionnement en vue du déploiement. À cet égard, il précise que le lancement de l’appel de propositions pour le projet se fera ce vendredi 30 avril.

«L’intérêt des soumissionnaires doit être confirmé d’ici au 14 mai. Ensuite, des ateliers de discussion sur une base bilatérale seront réalisés avec chacun d’eux. Le dépôt des propositions est prévu à l’hiver 2022. Suivront la sélection du partenaire au printemps 2022 et le raffinement du contrat pour la conception, la construction (d’ici 2026) et l’entretien du tramway (sur 30 ans)», précise le directeur du Bureau de projet du RSTC.

Aspects notoires, exceptionnellement les critères d’attribution n’obligent pas l’acceptation de la plus basse soumission. Ils prévoient des points pour l’efficacité et la qualité des propositions. Aussi, M. Genest confirme que le choix d’un tunnel court est arrêté au centre-ville. Il entrera sous terre à la hauteur de l’avenue Turnbull (près du Grand Théâtre) et sortira au parc Jean-Paul-L’Allier dans Saint-Roch.

«Le grand changement résident actuellement dans la réorientation vers l’Est (3,3km) jusqu’à D’Estimauville et le retrait du tracé nord (5,5km) vers Charlesbourg. Le choix parmi quatre options de l’axe chemin de la Canardière et boulevard Saint-Anne s’est imposé pour assurer un tracé plus direct et rapide. Cela permet de rejoindre les grands générateurs de déplacements que sont le Cégep de Limoilou, l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, l’écoquartier D’Estimauville, les édifices à bureaux D’Estimauville et la Zone d’innovation Littoral Est», ajoute Daniel Genest.

Réflexion et révision stratégique

Pour le maire Régis Labeaume, «avec la définition du tracé entre Saint-Roch et D’Estimauville, nous franchissons une nouvelle étape dans la préparation de ce grand projet pour notre ville. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie des citoyens pour les 50 années à venir».

Il souligne que des rencontres de réflexion ont été tenues en amont avec les comités citoyens, les conseils de quartier, la SDC 3e Avenue et les gestionnaires du méga centre hospitalier. D’autres sont prévues, surtout pour déterminer le parcours final dans Limoilou, entre la 3e et la 4e Avenue. Les échanges serviront aussi à confirmer la disposition des stations dans le secteur.

De son côté, le président du RTC Rémy Normand précise que la déviation du tracé vers l’Est plutôt que vers le Nord, a forcé la révision des stratégies de desserte. «Déjà, note-t-il, on prévoit améliorer les liaisons vers le secteur de Beauport. Par ailleurs, vers le Nord jusqu’à la 76e Rue, il y a tout un effort à faire pour repenser la modélisation du réseau. Cela devra s’arrimer au projet d’amélioration de la mobilité vers la banlieue par des voies réservées sur les autoroutes et grandes artères».

/Tableau gracieuseté – Ville de Québec

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *