Économie
09:22 20 avril 2021 | mise à jour le: 20 avril 2021 à 13:03 temps de lecture: 2 minutes

Pas de hausse des transferts dans le budget: une «opportunité manquée»

Pas de hausse des transferts dans le budget: une «opportunité manquée»
François Legault et Justin Trudeau à Montréal le 15 mars 2021. (The Canadian Press - Paul Chiasson)

Le gouvernement de François Legault se déçoit de la moyenne au bâton du fédéral lors de ses derniers exercices financiers. Le budget de lundi aurait dû servir à augmenter les transferts fédéraux en santé, a réitéré le ministre québécois des Finances, Eric Girard.

«Avec tous les engagements financiers que le fédéral a pris, nous aurions apprécié une augmentation unilatérale du financement fédéral en santé», a remarqué l’élu de la Coalition avenir Québec, évoquant une «opportunité manquée» d’Ottawa.

Or, Québec est certain de voir le dossier débloquer. «Le temps va nous donner raison», a signifié M. Girard.

Le gouvernement de Justin Trudeau a déposé lundi son premier budget en plus de deux ans, un exercice qui inclut un plan de relance économique de 100 G$ sur trois ans. En plus de dépenser pour la mise sur pied d’un programme national de garderies, il prépare l’instauration de normes nationales en CHSLD.

Quant aux transferts fédéraux en santé, le gouvernement Legault et ses alliés du Conseil de la fédération demandent depuis plusieurs mois une augmentation de 28 G$ des transferts. Déjà, à la fin de 2020, le discours du premier ministre québécois allait dans le sens qu’il va aujourd’hui: en décembre dernier, François Legault qualifiait une rencontre avec son homologue fédéral de «rendez-vous manqué».

À Ottawa, le Bureau du premier ministre garde le cap. Les transferts grimperont, mais pas avant la fin de la pandémie, martèle depuis quelques mois le premier ministre Trudeau.

D’autres détails suivront.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *