Économie
16:44 19 avril 2021 | mise à jour le: 26 avril 2021 à 15:36 temps de lecture: 3 minutes

Record d’activité au 1er trimestre sur le marché immobilier de Québec

Record d’activité au 1er trimestre sur le marché immobilier de Québec
Photo: /Tableau gracieuseté - APCIQ

STATISTIQUES. Un grand total de 3328 reventes résidentielles a été enregistré au 1er trimestre de 2021 dans la région de Québec. Cela représente une hausse de 13% par rapport à la même période en 2020. Il s’agit d’un record historique du nombre de transactions, tous trimestres confondus, depuis que le système Centris compile les données en 2000.

«En l’espace de 12 mois, les conditions de marché se sont resserrées à l’avantage des vendeurs de manière spectaculaire pour toutes les catégories de propriétés à Québec, dans la plupart des secteurs géographiques, notamment pour l’unifamiliale», remarque Charles Brant, directeur du service de l’analyse du marché de l’APCIQ.

«La réduction de 59% de l’inventaire d’unifamiliales disponibles sur le marché au premier trimestre explique le ralentissement des ventes dans ce segment au profit de la copropriété. Les conditions de marché très favorables aux vendeurs d’unifamiliales pourraient décider les plus seniors à vendre leur propriété en faveur de copropriétés ou d’appartements locatifs», ajoute-t-il.

Faits saillants janvier à mars

Évolution des transactions

  • Parmi les trois principales catégories de propriétés, la copropriété est celle qui a affiché la plus forte croissance des reventes, avec un total de 1088 unités revendues (+61%).
  • Les plex ont également connu une importante poussée des reventes, de l’ordre de 40%, alors que 250 immeubles de deux à cinq logements ont changé de mains.
  • Du côté de l’unifamiliale, le nombre de transactions a reculé de 5%, avec 1987 reventes.
  • Toutes catégories confondues, chacun des grands secteurs de la région a vu son nombre de transactions augmenter par rapport au premier trimestre de 2020. L’activité a progressé plus fortement dans la périphérie nord, où la hausse a atteint 38%. Pour sa part, l’agglomération de Québec a enregistré une augmentation de 11% à ce chapitre, tandis qu’une croissance de 7% a été observée sur la Rive-Sud.

Évolution des prix

  • On note une progression marquée (+15%) du prix médian des unifamiliales à l’échelle de la région, alors que la moitié des maisons se sont vendues à plus de 300 000$. Il faut remonter à 2010 pour relever une aussi forte hausse trimestrielle des prix.
  • Le prix médian des copropriétés dans la région de Québec s’est élevé de 4%, pour s’établir à 200 000$.
  • Les petits immeubles à revenus ont de leur côté connu une croissance de leur prix médian de 10% (350 000$).

Évolution des conditions du marché

  • De janvier à mars, on dénombrait en moyenne 3677 propriétés à vendre pour l’ensemble de la région sur le système Centris des courtiers immobiliers, soit 49% de moins qu’à la même période l’an dernier.
  • Les conditions du marché avantagent désormais les vendeurs pour chacune des catégories de propriétés. L’inventaire de maisons unifamiliales représente 4,3 mois de ventes, tandis qu’il atteint 7 mois pour la copropriété et 5,6 mois pour le plex.
  • Les délais de vente ont continué de diminuer de façon impressionnante au premier trimestre de 2021. Il fallait patienter en moyenne 87 jours pour vendre une propriété résidentielle dans la région de Québec, soit 40 jours de moins qu’en 2020.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *