Actualites
13:36 6 avril 2021 | mise à jour le: 6 avril 2021 à 14:33 temps de lecture: 3 minutes

Covid-19: prévention resserrée dans les services de garde et les milieux scolaires

Covid-19: prévention resserrée dans les services de garde et les milieux scolaires
Photo: /123 RF

SANTÉ. Une approche plus musclée est déployée pour la gestion des cas et des contacts par les directions de santé publique (DSP) dans le contexte de la circulation des variants de Covid-19. Cette stratégie repose notamment sur une identification hâtive des cas et des contacts, une appréciation du risque plus sensible, davantage de dépistage et un suivi plus étroit des personnes en isolement. Elle vaut qu’on soit ou non en présence de variants présumés ou confirmés.

Cette orientation a été prise dans la foulée des recommandations publiées par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Elle comporte un volet spécifique pour la gestion de cas et de contacts dans les services de garde éducatifs à l’enfance (SGÉE), ainsi que dans les milieux scolaires et de l’enseignement postsecondaire. Ces mesures visent à soutenir les DSP dans la réalisation des enquêtes de cas de la Covid-19 et des interventions auprès des contacts exposés.

«Dans les milieux concernés, si une personne (enfant, enseignant ou membre du personnel) présente des symptômes, elle devra regagner son domicile, passer un test et s’isoler en attendant le résultat. Si celui-ci s’avère positif, une recherche des personnes ayant eu une exposition significative avec elle pendant sa période de contagiosité, soit 48 heures précédant les premiers symptômes, est réalisée. La DSP établit ensuite le niveau de risque d’exposition, puis émet les consignes appropriées», explique-t-on au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Freiner la propagation

Une telle approche plus serrée vise à freiner la propagation des variants pendant la période où la vaccination contre la Covid-19 est en cours. Cette stratégie apparaît comme la plus efficace pour intervenir dans les meilleurs délais auprès des cas et des contacts et de limiter la survenue d’éclosions ou leur ampleur dans ces milieux. Elle permettra également de réduire la transmission pour les personnes vivant sous le même toit.

Liens connexes

Pour en savoir davantage sur les recommandations proposées par l’INSPQ:

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *