Économie
13:16 26 mars 2021 | mise à jour le: 26 mars 2021 à 13:18 temps de lecture: 2 minutes

Appui financier à la relance économique de Québec

Appui financier à la relance économique de Québec
L'appui financier servira notamment au développement du projet de la Zone d'innovation littoral est (ZILE) cher au maire de Québec. /Image gracieuseté

INVESTISSEMENTS. En partenariat avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation, la Ville de Québec confirme un investissement global de 13,5M$ pour soutenir la relance économique. Répartie en plusieurs volets, cette aide cible principalement des actions pour dynamiser le centre-ville et favoriser le développement de la Zone d’innovation littoral est (ZILE).

Un premier appui financier de 5M$ est issu d’une précédente annonce du gouvernement du Québec. Celle-ci confirmait la mise en place d’une aide de 50M$ sur deux ans pour la relance des centres-villes. La seconde aide financière de 400 000$ est un nouvel appui du Ministère et s’ajoute aux 100 000$ provenant déjà de la Vision entrepreneuriale Québec 2026.

Ce montant initial de 500 000$ permettra notamment l’embauche d’un chef de projet, afin d’accélérer la préparation et le déploiement du plan d’action du projet ZILE. Il s’agit d’un premier pas vers la reconnaissance officielle de la zone et de son potentiel.

Tomber à point dans le contexte

«Les choses se concrétisent pour la Zone d’innovation littoral est. De plus, l’enveloppe de 5M$ pour stimuler les activités et le dynamisme de notre centre-ville tombe à point. On pourra ainsi soutenir nos commerçants qui ont vécu un contexte difficile et sans précédent depuis le début de la pandémie. Ce budget vient s’ajouter aux programmes et mesures déjà en place. L’été s’annonce prometteur», se réjouit le maire de Québec, Régis Labeaume.

Cette aide de 5M$, avec les mesures d’aide existantes, vise à raviver la présence de travailleurs et de touristes au centre-ville. Cela devrait avoir un impact positif sur les commerces, notamment les restaurants, les bars et les hôtels et sur l’ensemble des activités économiques, touristiques et culturelles.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • J p laplante

    Moi, je crois que c’est plus le temps de s’occuper de la Covid que de s’occuper du tramway. Là, on commence à découvrir à qui on a affaire.