Actualites
10:08 26 mars 2021 | mise à jour le: 26 mars 2021 à 14:00 temps de lecture: 2 minutes

Malgré les variants, les Québécois adhèrent moins aux mesures, selon l’INSPQ

Malgré les variants, les Québécois adhèrent moins aux mesures, selon l’INSPQ
Photo: FaustFoto(Photo 123 RF)

Les Québécois baissent leur garde, et au pire moment, selon l’Institut national de santé publique. À quelques jours de voir les variants devenir la souche dominante, l’adhésion aux mesures sanitaires diminue.

C’est ce qu’ont indiqué vendredi des experts de l’organisme, qui présentaient un breffage technique sur les variants de la COVID-19. «Il y a une baisse de l’adhésion», a signifié l’expert de l’INSPQ Gaston De Serres.

Au moment d’écrire ces lignes, près de 4700 cas de variants ont été détectés par criblage au Québec. Et ils deviendront sans doute la souche dominante au début du mois d’avril.

«Il y a une vague, en raison des variants, qui est en mouvement, en augmentation, depuis quelques semaines», a observé vendredi M. De Serres, qui est épidémiologiste. Malgré l’essor de la vaccination, la transmission, qui se fait surtout chez les plus jeunes – généralement non inoculés –, n’est pas près de ralentir, a-t-il ajouté.

«Je pense qu’on s’en va vers une montée du nombre de cas. Que fera le gouvernement? Ça sera à eux de décider.» – Gaston De Serres, expert-épidémiologiste de l’INSPQ

La semaine prochaine, les écoles en zone rouge rouvriront leurs portes à temps plein aux élèves de secondaire 3, 4 et 5. Jeudi, Québec permettait également aux lieux de culte d’accueillir 250 personnes à la fois, même en zone rouge.

D’autres détails suivront.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *