Actualites
13:58 23 mars 2021 | mise à jour le: 24 mars 2021 à 10:54 temps de lecture: 2 minutes

COVID-19: «le Québec résiste à la troisième vague»

COVID-19: «le Québec résiste à la troisième vague»
Photo: /Métro Média - Josie Desmarais/Photo Métro Média – Archives

Malgré la menace des variants, «le Québec résiste à la troisième vague» de COVID-19. C’est l’avis du premier ministre François Legault.

«On n’est pas dans une vague. Il y a une stabilisation. Ça veut dire que nos mesures fonctionnent», a signifié l’élu, mardi, qui tenait un point de presse à Québec en compagnie d’Horacio Arruda et de Christian Dubé.

En fait, la situation est si stable, selon Québec, qu’un retour à la normale s’opérera dans les écoles des zones rouges la semaine prochaine. L’alternance école-maison pour les élèves de secondaire 3, 4 et 5, prendra fin vendredi. «On prend un risque, a convenu le premier ministre, mardi. [Mais] c’est là que devraient être nos enfants, à l’école, à tous les jours.»

Entre ses deux plus récentes mises à jour, le ministère de la Santé et des Services sociaux rapporte une augmentation de 232 classes fermées pour des cas de COVID-19.

«Il y a des étudiants qui ont énormément de difficultés avec l’alternance. Avec la facteur santé mentale, nous nous disons que les bénéfices seront plus importants que les effets négatifs», a ajouté le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Toujours plus de variants

La transmission des variants, elle, se fait vite au Québec. L’Institut national de santé publique rapportait mardi 704 cas de variants confirmés, 162 de plus qu’à la dernière recension.

Pourtant le nombre d’infections semblent poursuivre sa tendance stable. Depuis début mars, la moyenne mobile de nouveaux cas flotte autour d’environ 700. La semaine de relâche, qui a pris fin le 7 mars, ne semble pas avoir eu d’effet sur la transmission.

Effet de la vaccination? Jeudi et vendredi dernier, Québec enregistrait des records consécutifs de personnes vaccinées en une journée, avec plus de 40 000.

La tendance s’est légèrement abaissée au cours de la fin de semaine, mais Montréal accepte désormais les rendez-vous pour les 60 ans et plus. Vacciné devant public jeudi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, avait assuré que le Québec pouvait répondre à ses objectifs: vacciner toute la population avec une première dose d’ici le 24 juin.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *