Actualites
13:04 22 mars 2021 | mise à jour le: 22 mars 2021 à 15:47 temps de lecture: 4 minutes

Plus de 360 chantiers routiers cet été à Québec

Plus de 360 chantiers routiers cet été à Québec
L'élargissement de la rue Dorchester servira éventuellement à recevoir des voitures dans les deux directions, lorsque la rue de la Couronne sera consacrée au tramway. /Esquisse gracieuseté - Ville de Québec

VOIRIE. Poursuivant sur sa lancée, la Ville de Québec profitera de la belle saison afin de continuer la mise à niveau de ses infrastructures routières. Quelque 361 chantiers sont planifiés sur le territoire municipal cette année, pour un investissement de 200M$. Des mesures seront prises et des initiatives seront mises de l’avant en vue d’atténuer les irritants pour les citoyens et les usagers.

Parmi les principaux sites de travaux, neuf sont désignés importants et cinq majeurs par la nature et la durée des interventions. Il s’agit du réaménagement de grandes artères, dont l’embellissement de l’avenue Maguire (Sillery) et du boulevard Raymond (Beauport), la réfection de la rue Saint-Paul (Vieux-Port), de même que l’élargissement du boulevard Hochelaga (Sainte-Foy) et de la rue Dorchester (Saint-Roch).

Dans ces deux derniers cas, les travaux seront effectués dans le but de compenser en prévision du futur méga chantier du tramway. Il est notamment prévu que le boulevard Hochelaga servira de voie de contournement, lors de la réfection prochaine du boulevard Laurier. Dans le cas de la rue Dorchester, son élargissement à quatre voies permettra éventuellement la circulation dans les deux directions. Cela sera requis lorsque la rue de la Couronne sera essentiellement consacrée au passage du tramway.

Se voulant rassurant, le maire de Québec allègue que tous les moyens nécessaires seront mis en place pour en réduire les inconvénients. «Les commerçants ont été très affectés par la pandémie. On ne veut pas qu’ils souffrent davantage en raison des travaux. Disons que le cas de la route de l’Église a été une grande leçon pour la planification des chantiers majeurs. La mise en place d’un plan de compensation est maintenue, pour réduire les pertes financières», affirme Régis Labeaume.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, assure que des mesures seront prises pour atténuer les inconvénients. /Photo capture-écran – Teams

Maximiser l’information

La Ville entend donc agir en amont, pour éviter de susciter la grogne. C’est dans cette optique qu’un service à la clientèle de proximité sera déployé aux abords des chantiers majeurs. Accessibles à tous, ces bureaux d’information favoriseront un contact direct avec un agent de terrain. Celui-ci répondra aux questions sur les travaux et assurera un suivi des requêtes des citoyens et commerçants auprès des responsables.

De plus, une nouvelle application est en élaboration pour permettre de dresser un plan spatio-temporel des occupations de chaussées. Il servira à indiquer les entraves et les alternatives routières disponibles. Avec un suivi en temps réel, cet outil rendra compte rapidement de la réalité sur le terrain. Cela permettra de maximiser la fluidité de la circulation autour des secteurs des travaux.

Pour ce qui est des impacts sur la canopée, le maire Labeaume admet «qu’on peut difficilement ouvrir une rue sans perdre certains arbres matures près des infrastructures touchées. Nous sommes très sensibles à cette préoccupation citoyenne et, dans la plupart des cas, on ajoute davantage d’arbres que ceux qu’on devra couper.»

«Les temps ont changé et on ne peut pas éventrer une rue sans être organisé et répondre aux préoccupations du milieu.» – Régis Labeaume, maire de Québec

Pour prévoir les entraves routières, les citoyens sont invités à consulter le site Internet ville.quebec.qc.ca, à la section «Citoyens», puis «Travaux dans les rues».

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *