Économie
15:15 25 février 2021 | mise à jour le: 25 février 2021 à 15:15 temps de lecture: 2 minutes

1,2M$ en formation pour combler les secteurs prioritaires

1,2M$ en formation pour combler les secteurs prioritaires
La mesure annoncée par le ministre du Travail, Jean Boulet, vise à arrimer la main-d’œuvre aux besoins des entreprises locales. /Photo Métro Média – Archives

EMPLOI. Le gouvernement provincial injecte 1,2M$ pour soutenir les travailleurs de la région de Québec. Les fonds proviennent du volet «Achat de formation» visant à pallier les déséquilibres du marché du travail, dans le cadre de la Mesure de formation (MFOR). L’objectif consiste à résorber la pénurie de main-d’œuvre dans les secteurs prioritaires, notamment la santé, la construction et les technologies de l’information.

C’est le ministre du Travail, Jean Boulet, qui en a fait l’annonce, en compagnie de la ministre responsable de la Capitale, Geneviève Guilbault. Tous deux ont souligné que «la crise sanitaire engendre des effets pervers dans différents milieux de travail. Pendant que certains secteurs sont en ralentissement, d’autres se trouvent en manque criant d’effectifs. Même si elle se tire mieux d’affaire, la région de Québec n’échappe pas au phénomène. À preuve, le taux de chômage y a grimpé de 4,4% à 5,6% depuis l’an dernier».

Concrètement, cet investissement permettra de conclure des ententes avec les centres de formation professionnelle (CFP) locaux. Ceux-ci mettront en place de courtes sessions d’apprentissage variant entre 200 et 745 heures, dans des domaines spécialisés. Ces formations s’adressent aux chercheurs d’emploi ou aux chômeurs pandémiques, afin de les orienter vers des secteurs où les besoins de main-d’œuvre sont importants.

Formations ciblées

Le gouvernement estime pouvoir soutenir 125 personnes inscrites à des formations ciblées, par l’obtention d’une Attestation d’études professionnelles (AEP), d’un Certificat en actualisation des compétences (CAC), ou autre soutien pour immigrants. «Voilà une belle occasion de permettre aux personnes soit de se requalifier pour intégrer le marché de l’emploi dans des secteurs en forte demande, ou d’améliorer leurs compétences pour réintégrer leur domaine lors de la reprise», indique le ministre Boulet.

Information auprès des bureaux de Services Québec de la Capitale-Nationale.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *