Actualites
16:58 25 février 2021 | mise à jour le: 25 février 2021 à 16:58 temps de lecture: 3 minutes

Vaccination des 85 ans et plus: déjà 70 000 rendez-vous

Vaccination des 85 ans et plus: déjà 70 000 rendez-vous
Photo: /Photo Métro Média- Josie Desmarais

Les centres de vaccination devront se préparer à recevoir des masses de Québécois dans les prochaines semaines. Environ 70 000 personnes de 85 ans et plus ont pris un rendez-vous pour se faire inoculer, a confirmé jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé.

C’est 12,5 confirmations à la seconde, a confirmé l’élu de La Prairie, qui participait à un point de presse en compagnie du directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

«Ce qui devait arriver est arrivé, a ajouté M. Dubé. On a eu un gros achalandage» sur les lignes téléphoniques en matinée, ce qui a ralenti la cadence dans la prise de rendez-vous.

«Ça sera corrigé», a assuré le ministre caquiste.

En matinée, la prise de rendez-vous pour la vaccination massive avait pris son envol. Québec souhaite avoir vacciné la plupart des personnes âgées de 85 ans et plus en deux semaines. On parle d’environ 200 000 Québécois.

L’opération de vaccination passera ensuite aux 70 ans et plus, puis aux sexagénaires. M. Dubé assure que ses équipes seront prêtes.

«À part l’enjeu de bande passante qu’on a eu sur les réservations téléphoniques, je ne vois pas de problème [potentiel]», a-t-il assuré.

À domicile?

La campagne de vaccination massive aura lieu dans différents centres sélectionnés par les autorités sanitaires. À Montréal, le Stade olympique en fait partie. Christian Dubé ouvre tout de même la porte à étudier des services de vaccination à domicile.

Dans le canton de Vaud, en Suisse, des équipes de santé mobile munies de vaccins assurent le service à domicile pour quelques centaines d’aînés vulnérables. Et le pays européen fait appel aux mêmes vaccins qu’au Québec, soit ceux de Pfizer BioNTech et de Moderna.

«Il y a un enjeu de logistique a répondu M. Dubé, jeudi. Avec Pfizer, il faut que ça soit gardé au froid.» Le ministre se dit toutefois ouvert à étudier l’idée.

«On va trouver une solution. On cherche, en ce moment, comment on peut se rapprocher de ces gens-là.» – Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Nouvelle hausse des variants

Pendant ce temps, des cas de COVID-19 continuent de s’ajouter au bilan national. Jeudi, la Santé publique en rapportait 858, ainsi que 16 décès.

La transmission des variants se poursuit elle aussi. Un total de 170 infections «présomptives» au variant se sont ajoutées au bilan québécois dans les 24 dernières heures. À la veille de la semaine de relâche, Christian Dubé appelle de nouveau les Québécois à rester prudents.

«Quand on voit les risques associés à la relâche et aux nouveaux variants, je ne voudrais pas qu’on ait besoin de reculer», a-t-il dit.

Les allègements annoncés le 16 février dernier – la réouverture des cinémas et des arénas notamment – entrent officiellement en vigueur vendredi.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *