Communauté
17:50 9 février 2021 | mise à jour le: 10 février 2021 à 16:02 temps de lecture: 4 minutes

Tramway: Investissements de 1G$ pour les banlieues

Tramway: Investissements de 1G$ pour les banlieues
Le maire de Québec, Régis Labeaume  /Photo capture d’écran – Ville de Québec

TRANSPORT. Régis Labeaume assure que, quel que soit le scénario retenu pour définir le centre-ville, les banlieues vont bénéficier d’investissements se chiffrant à 1 G$. Sans le préciser ouvertement, le maire a voulu répondre au premier ministre, François Legault qui estime que les investissements en banlieue étaient passés de 1 G$ à 200 M$.

Le maire de Québec a présenté le mégaprojet en point de presse cet après-midi, en le qualifiant d’exercice purement comptable. La Ville précise que les données présentées démontrent que 44% du tracé du tramway se situe au centre-ville et 56% traversent directement les banlieues. En termes d’investissement, soutient la Ville, le projet de référence de 2019 prévoyait 1,5 G$ pour la desserte des banlieues. Il grimpe à 1,68 G$ avec celui proposé en juin 2020.

«Ce mégaprojet-là est fondé sur une base scientifique, c’est le meilleur travail qu’on peut faire avec l’argent qui est disponible.»
-Régis Labeaume

«On a étiré la notion du centre-ville et on arrive à ces résultats-là. Les gens de Sainte-Foy ne se sont jamais considérés au centre-ville, mais on les inclut pour le bien de cet exercice. On joue avec un projet majeur pour la Ville de Québec pour la prochaine décennie et même dans la région.» Il a insisté sur le fait que si rien n’est fait, c’est l’avenir des prochaines générations et l’avenir économique de la Ville qui sont en jeu. «Ce qu’il ne faut pas faire, c’est de commettre une erreur historique.»

Dans le premier scénario, le centre-ville correspond principalement aux limites de l’arrondissement de La Cité-Limoilou, incluant une portion de Sillery jusqu’à la limite de l’Université Laval. Dans le second, il inclut l’Université Laval et le pôle urbain de Sainte-Foy. «Cela n’est pas et cela ne doit pas être une bataille politique avec qui que ce soit.»

Régis Labeaume a précisé que les banlieues étaient très bien desservies. «Il y a les voies réservées qui sont incluses dans le réseau.» Il précise les 5000 ou 6000 cases de stationnement et le Flexibus, un projet du Réseau de transport de la Capitale (RTC), qui débutera en août et qui desservira sept zones en banlieue de la ville de Québec d’ici 2024. S’ajoutent la connexion avec la Rive-Sud et le transport à la demande à Courville et Montmorency et au nord de Beauport. «Les réseaux de transport qui desservent l’île d’Orléans et la Côte-de-Beaupré vont se greffer au RTC. Les MRC de la Jacques-Cartier et Portneuf nous appuient.»

Il souhaite avoir un échéancier précis du gouvernement. «Personne ne nous a fait la preuve que notre projet était mal ficelé. Au-delà des paroles et des interventions politiques, tout le monde est d’accord pour dire qu’avec l’argent que l’on a, c’est le mieux qu’on peut faire. Essentiellement, ce que moi je fais, c’est de répéter que tout le travail qu’on a fait depuis 10 ans est basé sur la science.»

Réactions

Pour le député de Jean-Lesage Sol Zanetti, la démonstration du maire de Québec décrédibilise complètement l’argumentaire de la CAQ au sujet de la desserte des banlieues. «C’est clair, net et précis. Soit le gouvernement ne comprend absolument pas le projet qui est sur la table, soit, pour une raison inavouable, il veut tout faire pour le bloquer. Il va falloir que la CAQ fasse un choix entre devenir un véritable allié du tramway ou trahir ses engagements électoraux.»

Le député de Québec solidaire ajoute avoir invité ce matin le seul député caquiste qui s’est prononcé sur le silence du gouvernement Legault, Sylvain Lévesque, à débattre avec lui sur le projet. «J’espère qu’il va répondre présent, ne serait-ce que par souci de transparence envers les citoyens de Québec et pour justifier les faux arguments de son premier ministre.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *