Quebec Hebdo
16:08 1 février 2021 | mise à jour le: 1 février 2021 à 16:16 Temps de lecture: 3 minutes

Transport à la demande dans les banlieues dès août à Québec

Transport à la demande dans les banlieues dès août à Québec
Photo: Photo gracieuseté – Ville de QuébecLe transport à la demande est un service de transport en commun sur réservation qui permet de se déplacer n’importe où dans une même zone ou de rejoindre un réseau de service fréquent, et ce pour le même tarif qu’un déplacement en autobus. 

SOCIÉTÉ. Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) annonce le déploiement graduel d’un nouveau service de transport à la demande qui s’ajoutera à l’offre actuelle de transport en commun. Le Flexibus desservira d’ici sept zones en banlieue de la ville de Québec d’ici 2024 dont trois seront mises en opération sept jours sur sept dès le mois d’août.

Rémy Normand, président du Réseau de transport de la Capitale. /Capture d’écran – Ville de Québec

Annoncé comme projet en juin 2020 par le RTC, le transport à la demande se veut une réponse aux nombreuses doléances formulées par des usagers du réseau de transport. «Les gens nous revenaient souvent en nous disant qu’ils avaient besoin qu’on améliore la desserte de proximité dans certains secteurs de la ville notamment dans les banlieues plus éloignées», commente Rémy Normand, président du RTC.

S’appuyant sur un budget de fonctionnement de 2M$ la première année, la stratégie de déploiement englobera cette année les secteurs de Notre-Dame-des-Laurentides, Saint-Émile, Lac Saint-Charles, Val-Bélair, Loretteville et Montmorency. S’ajouteront graduellement les zones de Beauport Nord (2022), L’Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures (2023) ainsi que le Cap-Diamant et l’Anse au Foulon (2024).

Il mentionne que le Flexibus combinera disponibilité et flexibilité pour mieux répondre aux besoins de déplacements de proximité où le transport en commun régulier par parcours et horaire fixes répond difficilement à la demande. Le RTC poursuit ainsi l’implantation de la mobilité intégrée et diversifie l’offre de transport en commun sur le territoire de l’agglomération de Québec. Le RTC ira prochainement en appel d’offres pour trouver l’opérateur qui fournira les véhicules, de type fourgonnette de huit places, et les conducteurs. Le contrat sera octroyé pour une période de cinq ans. Chaque véhicule portera les couleurs et l’identification graphique du RTC.

Fonctionnement

Le client de Flexibus aura accès au service à l’intérieur de 15 minutes, dans une même zone, entre des arrêts virtuels situés aux coins de rue, des destinations locales ou le réseau régulier du RTC. Rémy Normand mentionne que le client pourra payer son titre directement via l’application mobile RTC Nomade ou par carte à puce. La grille tarifaire du RTC s’appliquera pour Flexibus et la correspondance sera incluse.

De plus, l’usage de ce service sera gratuit pour tout enfant âgé de 12 ans et moins accompagné d’un adulte. Comme il s’agit d’un service de transport collectif, plusieurs clients pourraient partager le véhicule selon la demande. Une partie de ces fourgonnettes sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Concrètement, Flexibus pourra servir à effectuer toutes sortes de déplacements à l’intérieur d’une même zone comme se rendre à un arrêt d’autobus, faire une commission à son épicerie ou sa pharmacie de quartier ou se rendre à l’aréna.

Comme il s’agit d’une approche progressive, le RTC ajustera les opérations de ce nouveau service au fur et à mesure qu’il sera mis en place. Le président de l’organisme croit que l’achalandage pourrait atteindre 124 000 déplacements durant la première année pour atteindre le chiffre de 400 000 à la fin de 2024.

Articles similaires

07:36 19 septembre 2021 | mise à jour le: 19 septembre 2021 à 10:54 Temps de lecture: 1 minutes
Un silence qui résonne

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *