Quebec Hebdo
12:55 18 janvier 2021 | mise à jour le: 20 janvier 2021 à 08:30 temps de lecture: 3 minutes

Robert Pigeon annonce sa retraite

Robert Pigeon annonce sa retraite
Robert Pigeon annonce qu’il prend sa retraite. /Photo capture d'écran - Ville de Québec

SÉCURITÉ. Robert Pigeon directeur du Service de police de la Ville de Québec annonce qu’il prend sa retraite après une carrière de 40 ans. Il restera en poste jusqu’à la nomination de son successeur prévu au plus tard en juin.

Arrivé en août 2015 comme directeur adjoint il a été promu directeur en novembre 2016. Embauché pour un mandat de cinq ans, le chef de police âgé de 61 ans veut en profiter pour réaliser des projets personnels. Lors du point de presse ce matin, le maire de Québec, Régis Labeaume, était visiblement ébranlé par l’annonce de ce départ. «Je lui ai demandé de rester, mais je respecte son choix. Le prochain directeur aura une grande pointure à chausser.»

«Le personnel de la Ville et du Service de police se joint à moi pour le remercier de sa grande contribution au service public, et pour son travail important de modernisation et de réorganisation des activités du SPVQ. Nous lui souhaitons une retraite fort méritée.»
-Régis Labeaume

Au cours des dernières années, Robert Pigeon s’est démarqué en tant que leader aux qualités humaines. «Je laisse une organisation en santé composée de policiers et de civils qui travaillent avec cœur, engagement et efficacité.» Plusieurs situations ont marqué son passage comme directeur souligne le maire de Québec, Régis Labeaume. «Nous avons vécu ensemble certains des événements les plus éprouvants de l’histoire de la Ville, dont la tuerie de la grande mosquée et les attaques du Vieux-Québec. De l’intérieur, j’ai pu admirer son sang-froid et sa capacité d’agir qui ont été admirables.»

Policier de carrière, Robert Pigeon a débuté comme agent de protection de la Faune au gouvernement. Il a ensuite suivi une formation à Nicolet pour devenir policier à la Sûreté du Québec. Il a notamment été déployé à Akwasasne et Kahnawake dans le contexte de la crise amérindienne. «J’ai travaillé en Montérégie lors de la crise du verglas et je suis membre fondateur de l’Opération Carcajou et j’étais là lors de la guerre des motards et au moment où ils ont attaqué l’État en attaquant des gardiens de prison et des journalistes.»

Successeur

Régis Labeaume annonce que le processus d’embauche sera lancé prochainement. «Ça prend un policier et un chef qui est empathique. Comme Robert l’a fait, il faudra maintenir les relations avec les organisations sociales. C’est révolu la police qui était l’État dans l’État. Donc, ça prend un chef qui comprend que l’univers social est important et qui peut faire face à la cybercriminalité», a commenté le maire Régis Labeaume.

Le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Québec souligne la grande disponibilité et le professionnalisme du chef de police Robert Pigeon, qui annonce sa retraite prochaine. Jean-François Gosselin salue également «le fait qu’il quittera seulement dans quelques mois. Cela va permettre de faire une transition avec la personne qui va lui succéder».

«M. Pigeon est un exemple de rigueur et de professionnalisme, indique le maire de L’Ancienne-Lorette, Gaétan Pageau. Je tiens à le remercier pour sa contribution au service de la communauté, ainsi que pour sa collaboration et son implication dans les différents dossiers et enjeux de sécurité et de prévention de la Ville de L’Ancienne-Lorette.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *