Actualites
14:53 22 décembre 2020 | mise à jour le: 22 décembre 2020 à 14:53 temps de lecture: 2 minutes

Front commun politique pour le respect des consignes

Front commun politique pour le respect des consignes
Photo: /Photo Métro Média - Josie Desmarais

Les quatre partis représentés à l’Assemblée nationale ont uni leurs voix mardi pour lancer un message à la population à la veille des Fêtes: respectez les consignes pour protéger le réseau de la santé.

Le premier ministre François Legault cassait avec la tradition mardi et procédait à une annonce en compagnie des trois autres partis politiques provinciaux. Après quelques rondes de négociations, le premier ministre et les chefs d’opposition ont convenu de tenir une rencontre hebdomadaire sur la COVID-19 cet hiver.

D’entrée de jeu, l’élu caquiste a lancé un appel à éviter les rassemblements, histoire de protéger un réseau hospitalier fragile. Mardi, plus de 7000 travailleurs étaient en congé de maladie.

Québec a de nouveau rapporté un record de cas mardi. 2183 infections s’ajoutent au total provincial, en plus de 28 morts liées à la COVID-19.

Des consignes strictes

«Ce n’est pas le temps de faire des partys», a martelé M. Legault. Les consignes fixées récemment par Québec interdisent à tous les ménages de se rassembler durant la période des Fêtes. Une personne seule peut se joindre à une bulle dans les deux prochaines semaines.

C’est la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, qui a enchaîné, mardi. Elle a tenu à rappeler la symbolique de cette conférence de presse commune. «Ce qui nous unit, c’est ce qu’on vit tous présentement avec la COVID-19», a-t-elle lancé en direct de Montréal.

La co-porte-parole du deuxième groupe d’opposition, Manon Massé, a renchérit quelques instants plus tard.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a de son côté eu une pensée pour les entrepreneurs et les restaurateurs. Le gouvernement Legault confirmera s’il rouvre les commerces le 11 janvier prochain. La période de restrictions pourrait aussi se prolonger.

«Nous sommes dans le dernier droit», a maintenu le leader péquiste, en référence à l’espoir du vaccin. Aux dernières nouvelles, plus de 5000 personnes ont reçu une dose au Québec.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Jocelyne Boudreault

    Si vous saviez comme cela me réjouit de voir nos élus travailler ensemble dans l’intérêt des québécois.C’est merveilleux et on sent que tous ont un même but pour diminuer le nombre de personnes qui sont Infectées par le Covi-19.Soulager le réseau de santé.Protéger les soignants et le peuple.On devrait voir cela plus souvent.Bravo.