Économie
09:53 12 décembre 2020 | mise à jour le: 12 décembre 2020 à 10:47 temps de lecture: 2 minutes

Avis de prendre garde aux sollicitations de Québecoin

Avis de prendre garde aux sollicitations de Québecoin
L'investissement dans les bitcoins requiert de la prudence. /Illustration gracieuseté - Pixabay

FINANCE. L’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde les consommateurs québécois à l’égard des activités de Québecoin. Sa proposition de monnaie virtuelle (cryptomonnaie) ne respecterait pas les lois et règles en vigueur.

L’enquête menée par l’AMF a révélé que Québecoin, dont les promoteurs seraient situés à l’étranger, sollicite les investisseurs d’acquérir cette cryptomonnaie. Cela s’effectue à partir du site Internet quebecoin.org et de profils sociaux sur des plateformes telles que Facebook, Twitter, Discord et Telegram. L’analyse du contenu mis en ligne sur ces plateformes montre que Québecoin déploie des efforts particuliers pour recruter des investisseurs québécois.

«Selon la preuve accumulée dans le cadre de l’enquête, les activités en cours de Québecoin constitueraient une offre de valeurs mobilières et seraient par conséquent assujetties à la Loi sur les valeurs mobilières. Or, ni Québecoin ni ses promoteurs ne sont inscrits à quelque titre que ce soit auprès de l’Autorité. De plus, ils n’ont pas établi de prospectus soumis au visa de l’Autorité et ne bénéficient pas d’une dispense», indique l’AMF dans un communiqué.

Éviter d’être victime

Sur Internet et les médias sociaux ou en personne, offrir des possibilités d’investissement est une activité réglementée. L’individu ou l’entreprise qui fait la promotion d’un produit d’investissement doit être inscrit auprès de l’AMF ou bénéficier d’une dispense d’inscription. Afin d’éviter d’être une victime de ce type d’approche, assurez-vous de vérifier que cet individu ou cette entreprise est bel et bien inscrit au Registre des entreprises et des individus autorisés à exercer.

L’organisme réglementaire rappelle avoir émis en 2018 une mise en garde à propos des premières émissions de cryptomonnaie ou de jeton. On y précise que les cryptomonnaies ne sont pas émises par des gouvernements ou des banques centrales. Au Québec, les transactions menées sur des cryptoactifs ne sont donc pas couvertes par le Fonds d’assurance-dépôts.

Vous avez fait affaire avec Québecoin? N’hésitez pas à communiquer avec le centre d’information de l’Autorité. Vous pourriez contribuer à aider l’AMF dans ses interventions visant à mieux protéger les investisseurs.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *