Quebec Hebdo
10:02 11 décembre 2020 | mise à jour le: 11 décembre 2020 à 10:05 Temps de lecture: 2 minutes

Voyages: les autorités préoccupées

Voyages: les autorités préoccupées
Photo: /Photo Métro Média - Archives

TOURISME. Alors que certaines personnes partent en voyage d’agrément dans le temps des Fêtes malgré la pandémie et qu’un reconfinement est sur toutes les lèvres, les autorités se disent préoccupées par ces voyages non-essentiels.

À LIRE ÉGALEMENT: Partir au Mexique et revenir avec la Covid-19

Voyages dans le sud: moins dangereux qu’aller au Costco?

«Oui, c’est préoccupant. Le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada ont répété à maintes reprises que ce n’est pas recommandé de voyager à l’extérieur du pays. Tout voyage non essentiel devrait être reporté. Cette consigne pourrait difficilement être plus claire», exprime d’emblée Marie-Claude Lacasse, relationniste au ministère de la Santé et des Services sociaux.

«Évitez les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada jusqu’à nouvel ordre, indique sans ambiguïté le site du gouvernement canadien. De nombreux pays continuent d’imposer des restrictions strictes en matière de voyage, et les options de transport international offertes demeurent limitées. En conséquence, il se peut que vous ayez des difficultés à revenir au Canada. Même si certains pays rouvrent partiellement leurs frontières, nous continuons de conseiller d’ éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada», est-il mentionné.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale déconseille également

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale confirme que pour l’instant, «l’effectif de la Santé publique est suffisant pour répondre à toute contingence épidémiologique, qu’elle soit liée aux voyages à l’étranger, au magasinage des Fêtes (en magasin) ou aux rassemblements familiaux», mais déconseille toujours à la population de voyager, selon les recommandations gouvernementales.

Aucune exemption de quarantaine

«S’ils ne peuvent pas mettre en œuvre les ressources nécessaires pour le suivi de cette quarantaine et que ceci entraîne des menaces au sens de la Loi sur la Santé publique, le Québec peut déployer les mesures nécessaires afin de protéger la santé de la population québécoise», fait valoir Marie-Claude Lacasse à ceux qui choisiraient de ne pas respecter la quarantaine.

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *