Actualites
07:31 8 décembre 2020 | mise à jour le: 7 décembre 2020 à 16:41 temps de lecture: 3 minutes

Tramway de Québec: bonifications suggérées par Équiterre et Vivre en Ville

Tramway de Québec: bonifications suggérées par Équiterre et Vivre en Ville
Équiterre et Vivre en Ville estiment nécessaire de prolonger la portion souterraine du tunnel du tramway dans Saint-Roch. /Esquisse gracieuseté – Ville de Québec

TRANSPORT. Les organismes environnementaux Équiterre et Vivre en Ville continuent d’appuyer un démarrage rapide du projet de tramway à Québec. Afin de satisfaire aux exigences gouvernementales à la suite des audiences du BAPE, ils proposent des bonifications structurantes pour mieux desservir les banlieues.

À leur avis, le tramway ne peut pas aller partout, mais le réseau structurant de transport collectif (RSTC) dans ses composantes contribue à couvrir l’ensemble de la région. Équiterre et Vivre en Ville appuient ainsi le plan stratégique du RTC qui prévoit déjà des améliorations à la desserte des banlieues. Pour rendre l’offre encore meilleure et répondre aux besoins futurs, les deux organismes appellent à créer davantage de liens directs entre le centre-ville et les banlieues.

Pour y parvenir, ils recommandent notamment de prolonger de 600 mètres le tunnel en basse-ville, pour maintenir l’accès des métrobus à la haute-ville. En contrepartie, raccourcir la section moins utile du tunnel en haute-ville permettrait de réduire les coûts du projet.

Ajustements requis

Cette bonification représente un coût additionnel et des ajustements d’ingénierie, mais s’inscrit dans la logique du projet sans en modifier le tracé. En étirant le tunnel en basse-ville, on envisage créer une ligne structurante entre Lebourgneuf, Expo-Cité, Saint-Roch et la colline parlementaire. Il devient aussi possible de relier D’Estimauville et la colline parlementaire sans correspondance, via la ligne structurante est-ouest.

Par ailleurs, on estime que l’amélioration de la desserte des banlieues passe aussi par l’optimisation du boulevard Hochelaga. En réservant d’emblée au transport collectif la nouvelle voie qui y sera créée, il devient possible d’utiliser le boulevard pour prolonger, dans ce secteur névralgique, les parcours structurants provenant notamment de Beauport et de Lévis.

Ce qu’ils ont dit:

  • «Le moment n’est plus aux remises en question du projet entier. Il ne faut pas redessiner le réseau, mais il faut prendre les bonnes décisions maintenant pour en faire le meilleur projet pour le centre-ville et pour les banlieues.» – Marc-André Viau, directeur des relations gouvernementales d’Équiterre.
  • «Le lien Lebourgneuf–centre-ville est la branche manquante du réseau de transport collectif de Québec. Faire sortir le tramway au jardin Saint-Roch, ce serait condamner pour toujours l’accès à la haute-ville en métrobus. Pensons pour les 50 prochaines années et laissons-nous des portes ouvertes, même si cela doit coûter plus cher.» – Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville.
Détails des propositions bonifiées d’Équiterre et de Vivre en Ville. /Illustration gracieuseté

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *