Actualites
17:27 19 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 17:21 temps de lecture: 3 minutes

Contrat moral pour célébrer Noël seulement

Contrat moral pour célébrer Noël seulement
Photo: Capture-écran RDILe premier ministre François Legault passe un contrat moral avec les Québécois pour la période des Fêtes.

SANTÉ. Le gouvernement du Québec a fait son lit pour les célébrations des Fêtes et propose un contrat moral aux citoyens. Les rassemblements familiaux seront permis pour un maximum de 10 personnes durant quatre jours, entre les 24 et 27 décembre.

En échange, on demande aux Québécois de se confiner pendant une semaine complète avant ainsi qu’après les rencontres. L’objectif consiste à limiter une nouvelle flambée de la propagation de la Covid-19. À ce sujet, en cas de doute, il est suggéré aux personnes de s’isoler. Également, il n’est pas recommandé de voyager entre les régions.

Le premier ministre François Legault demande la collaboration des entreprises et des écoles. Pour ces dernières, il est souhaité que soit privilégié l’enseignement à distance de deux à quatre jours, en fonction des programmes, avant de partir en vacances.

«Il ne s’agit pas de congé à ne rien faire. Les élèves auront des cours et travaux à faire, le cas échéant, les 17, 18 ou jusqu’au 22 décembre», précise M. Legault. Il ajoute que les écoles primaires reprendront ensuite leur horaire régulier les 5 ou 6 janvier. Pour les écoles secondaires, ce sera le lundi 11 janvier.

Pas de party de l’an

À la question qu’il s’est lui-même posée, à savoir «qu’est-ce qu’on fait au Jour de l’An?», le premier ministre répond: «on écoute la Santé publique». Donc, «on reste chez soi, on regarde le Bye-Bye et on oublie 2020». La nouvelle année devra être soulignée sobrement dans chaque foyer du Québec.

Les partys de bureau sont interdits. Aussi, les restaurants et salles de spectacles demeurent fermés au moins jusqu’au 11 janvier. Les mesures d’aide annoncées seront prolongées en conséquence. De plus, ce projet de célébrations modestes reste conditionnel à ce que la situation ne se détériore pas.

«Nous sommes dans une situation stable, mais toujours fragile. On va continuer à suivre l’évolution de jour en jour et on va s’ajuster. En espérant que le seuil de capacité ne soit pas dépassé dans les hôpitaux», précise le Dr Horacio Arruda, directeur provincial de la Santé publique.

Lors du point de presse très attendu, MM. Legault et Harruda étaient accompagnés des ministres Christian Dubé et Jean-François Roberge, respectivement à la Santé et à l’Éducation.

Pour tout savoir sur les détails et justifications de ces consignes spéciales pour les célébrations de Noël.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *