Actualites
18:02 16 novembre 2020 | mise à jour le: 17 novembre 2020 à 10:43 temps de lecture: 2 minutes

Les policiers ont un système de communications fiable selon Régis Labeaume

Les policiers ont un système de communications fiable selon Régis Labeaume
Le maire de Québec, Régis Labeaume. /Photo capture d'écran.

Sécurité. Régis Labeaume rejette le blâme concernant la défectuosité du nouveau système de répartition assisté par ordinateur (RAO) et du Service évolué de radiocommunication pour l’agglomération de Québec (Séraq). Chiffres en main, il souligne que les communications ont été fiables à 99,2% le 31 octobre.

«Le système de communication Séraq a fonctionné 99,2% du temps. Pendant 2h30 le 31 octobre, des 842 communications effectuées, quatre avaient un problème de retour de son (feedfack), deux concernaient une demande de répétition et une a été coupée par une intervention du 9-1-1. Lorsque vous regardez tout ça, le système a fonctionné à presque 100%. Ça, ce sont les faits.»

«Ce qui est important pour le moment c’est la recherche de vérité. En termes de sécurité publique, on ne peut pas dire n’importe quoi.»
-Régis Labeaume

Questionné sur les récents problèmes de ces deux mêmes systèmes de communications survenus récemment, Régis Labeaume se campe sur la défensive. «Attendons d’avoir les chiffres et la vérité. Moi, je ne suis pas spécialiste, mais je m’en remets aux faits.» Il confirme d’ailleurs que le RAO connaît quelques problèmes. «Mais cela n’a jamais mis personne en danger. Allez voir le chef de police et écoutez-le.»

Pour sa part, la Fraternité des policiers de Québec souligne que ce ne sont pas les communications qui ont été enregistrées qui sont problématiques, mais bien celles qui ne l’ont pas été. Le maire rappelle qu’il faut que ces problèmes techniques soient réglés. «L’important c’est de savoir si oui ou non il y a du danger pour la population. Le chef de police me dit non, alors je me fie à lui.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *