Politique
18:59 13 novembre 2020 | mise à jour le: 13 novembre 2020 à 19:19 temps de lecture: 2 minutes

Communication SPVQ: «Le maire nous a menti» – Jean Rousseau

Communication SPVQ: «Le maire nous a menti» – Jean Rousseau
Le chef de Démocratie Québec, Jean Rousseau. (Photo gracieuseté)

Politique. Le chef de Démocratie Québec, Jean Rousseau, accuse le maire et son administration d’avoir menti sur la fiabilité du système de communication utilisé par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Il souligne que le chef du SPVQ, Robert Pigeon, a fait part à l’administration municipale des ratés du nouveau système de répartition assistée par ordinateur (RAO). «Ce n’est pas du tout le portrait qui nous a été brossé lors d’un plénier tenu le 15 octobre. On nous a caché les faits. La situation est scandaleuse», affirme Jean Rousseau.

Il ajoute que deux systèmes ont connu des instabilités le 31 octobre, soit le Service évolué de radiocommunication pour l’agglomération de Québec (SÉRAQ), qui permet aux agents de communiquer entre eux sur le terrain, et la répartition assistée par ordinateur (RAO). Celui-ci permet aux policiers de consulter les plus récentes informations disponibles sur un incident à partir du tableau de bord de leur autopatrouille.

«Je fais confiance au chef Pigeon, mais, si nous avons un système qui ne tient pas la route, il faut le savoir. Pour que les hommes et femmes du SPVQ puissent accomplir leurs fonctions, il est essentiel de trouver des solutions et des mesures correctives urgentes.»

Il demande également que le directeur général de la Ville communique avec le chef Pigeon pour que ce dernier propose des solutions face aux ratés des systèmes de communication.

SPVQ: systèmes de communications défaillants depuis des mois

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *