Actualites
14:39 13 novembre 2020 | mise à jour le: 13 novembre 2020 à 14:40 temps de lecture: 4 minutes

Un monorail offrirait un réseau cinq fois plus étendu que le tramway

Un monorail offrirait un réseau cinq fois plus étendu que le tramway
Photo: Esquisse gracieusetéSuspendu, le monorail urbain n’entrave aucunement les voies routières.

TRANSPORT. Le dossier du tramway continue d’animer la semaine en cours à Québec. À la suite de la recommandation du BAPE «de procéder à une nouvelle analyse des options potentielles», les promoteurs du monorail reviennent à la charge. Ils réitèrent détenir la meilleure solution pour répondre aux défis de mobilité durable sur le territoire de la capitale.

Selon la Coop MGV, il y a moyen de combler plus efficacement et à meilleur coût les besoins de transport en commun dans l’ensemble de la région de Québec. On avance même qu’avec le même budget de 3,3G$ pour le tramway, un monorail urbain pourrait couvrir un territoire cinq fois plus vaste. À la lecture du mémoire de 32 pages soumis lors des audiences du BAPE, on comprend mieux pourquoi les commissaires ont suggéré une réévaluation des technologies proposées.

«À un coût approximatif de 25 à 30M$ du kilomètre, il serait possible de déployer le réseau sur un parcours de 100 kilomètres. En comparaison, le projet de tramway avancé ne s’étend que sur seulement 22 kilomètres. On parviendrait ainsi à améliorer largement la desserte des banlieues et même de la Rive-Sud. Une condition formulée par François Bonnardel, titulaire du ministère des Transports du Québec (MTQ), pour donner son aval à un réseau structurant de transport en commun (RSTC) optimisé», indique Hubert Trépanier, président de la Coop MGV.

Du même souffle, il réfute l’argument disqualifiant l’implantation d’un monorail dans une ville patrimoniale protégée par l’UNESCO. D’abord et avant tout, parce que le tracé envisagé même pour le tramway ne circule pas dans le Vieux-Québec intra-muros. Ensuite, il existe des solutions pour minimiser l’impact visuel des pylônes soutenant les wagons-nacelles, comme la végétalisation des structures, l’utilisation des terre-pleins des boulevards et l’abaissement au sol ou même en souterrain dans certains secteurs.

Avantages multiples

Selon M. Trépanier, le monorail urbain présente de nombreux autres attraits qui méritent d’être considérés. «L’un des principaux, souligne-t-il, c’est qu’étant suspendu, il n’entrave pas la circulation automobile sur les artères qu’il longe. Aussi, il n’empêche pas la traversée des grandes artères. Enfin, plusieurs facteurs favorisent des économies budgétaires, notamment par l’absence de grands travaux d’excavation pour installer la plateforme au sol. Cela induit une réduction des expropriations nécessaires.»

Par ailleurs, le principal intéressé soutient que le système de roulement sur un rail en «T» est protégé des intempéries par une alcôve. Ainsi, pas besoin de déneigement ni de déglaçage en hiver et l’entretien reste minimal à longueur d’année. De plus, le monorail peut s’arrimer aux infrastructures existantes, comme les ponts et viaducs.

«Bref, il s’agit d’un projet innovateur, qui peut être conçu, développé et réalisé au Québec, à partir du concept dérivé du moteur-roue inventé ici. En plus du potentiel de créer des emplois de qualité, on pourrait contribuer au développement d’une filière technologique d’avenir. Certes, la Coop MGV n’a pas de monorail suspendu en service à l’heure actuelle. Toutefois, des monorails de ce type existent déjà en Allemagne, en Chine et au Japon. Nous proposons d’élaborer une version améliorée de ces systèmes, l’adaptant à notre réalité», conclut Hubert Trépanier, qui a initié des approches au MTQ.

Détails techniques

  • Le monorail urbain peut filer à des vitesses allant de 50 à 100km.
  • Variante du monorail grande vitesse, raison d’exister de la Coop MGV.
  • Le réseau pourrait s’arrimer et même emprunter le futur tunnel du 3e lien.
Les wagons-nacelles peuvent être aménagés pour asseoir des passagers, mais aussi accueillir des vélos.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Serge Martel

    Ça s’est un vrai projet a mon goût, pas un tramway. Mon grand-père est mort en dégageant son tramway pris dans la neige.

  • Clément Turcotte

    Pourquoi ne pas étudier sérieusement ce projet futuriste et d’avenir? Nous avons tout ce qu’il faut pour réaliser un tel projet. Il faut cesser de gaspiller l’argent des fonds publics. SVP, soyez responsable et soyez à l’écoute de la population. Nous vivons dans un système démocratique, alors cessez d’agir en dictature en imposant un projet aussi controversé. MERCI aux commissaires du BAPE de recommander l’étude de projets différents du tramway. MERCI de nous laisser la chance de pouvoir s’exprimer.

  • A.

    Excellent! Voici enfin un projet structurant innovateur qui me semble réalisable rapidement pour les 2 Rives et les banlieues. M. le premier ministre, vous savez que le tramway est un dinosaure qui a été démantelé de la ville de Québec pour des raisons de non rentabilité et pour permettre l`achat des nouveaux autobus qui venaient de sortir sur le marché nord-américain. Il est à noter que ces tramways de Québec étaient motorisés et alimentés en électricité depuis la petite centrale situé aux chute montmorency. La petite Cascade.

  • MARTIN DERY

    Ce projet me semble des plus intéressant, mais comment convaincre? Il n’y a pas de doute, si le monorail couvrirait beaucoup plus, plus rapidement et aussi sans entraver la circulation; il me semble que son choix est simple!

  • Jean Leclaire

    Ce projet de monorail aurait dû retenir l’attention bien avant. Le REM (réseau express métropolitain) a opté pour un système de train électrique tout à fait standard et dépassé, financièrement coûteux … Pourquoi ne pas avoir choisi ce mode innovateur, écologique et touristiquement attrayant , adaptable facilement à notre climat … La question se pose ! Ah! Cette chère politique !

  • Francis Bou

    C’est rien ça, il a plein d’autres avantages potentiels avec un système aérien :

    Les stations aériennes lorsque construites au dessus des routes, pourraient aussi servir de traverses piétonnières, suffirait qu’elle soit assez haute pour faire passer une passerelle sous le niveau où passent les trains. Avec escaliers qui mènent aux trottoirs de chaque côté des routes ou boulevards, ça pourrait ajouter tout un réseau de traverses piétonnières partout dans la ville.

    Aussi, à certaines stations les passerelles aériennes pourraient même aller se connecter directement en hauteur à des bâtiments, exemple entre Laurier Québec et le CHUL.

    Tout ça, les stations, les escaliers et les passerelles seraient couvertes (sans pour autant être fermées, puisque probablement trop cher). Imaginez juste l’amélioration de l’expérience de transport en commun, lorsqu’il pleut ou neige !

    Et dans l’idéal si le projet comprend aussi des stationnements étagés en périphérie de la ville pour desservir les banlieues, ça voudra dire que les usagers resteront au sec pendant pratiquement tout leur déplacement.

    Et une autre chose qui ajouterait à l’expérience de prendre le transport en commun, c’est la vue de haut pendant le trajet.

  • Martin Cloutier

    Je ne suis pas sûr du concept de MGV mais je suis absolument sûr que le monorail est un projet plus qu’intéressant. Montreal a opté en erreur un LRT. Dommage. Mais Québec peut regarder cette technologie avec soins. Bombardier a déjà une technologie avec le B300 Innovia. Toutefois il roule sur le portique plutôt que dessous, comme le propose la Coop MGV. Il est toutefois tout aussi adapté aux hivers. C’est un moyen fantastique qui dérange rien au sol et à un coût très bas par rapport aux tramways.

  • Pierre

    Cela me semble semble un meilleur projet pour le prix et d’autres facteurs bien attrayants, mais qu adviendra t-il du projet même du tramway? Il y a beaucoup de facteurs à considérer. Ne nous emballons pas trop vite. « C’est pas d’hier que le projet du tramway a été mis sur la table! »

  • Mireille Tremblay

    Un projet d’avenir tellement plus réaliste et efficace.

  • Martin Lepage

    Ce projet est très intéressant et moderne. Beaucoup plus intéressant que le tramway qui me semble être une idée du passé.