Actualites
15:26 12 novembre 2020 | mise à jour le: 12 novembre 2020 à 17:52 temps de lecture: 2 minutes

Moins d’arbres abattus en bordure du tracé du tramway

Moins d’arbres abattus en bordure du tracé du tramway
Photo: Esquisse gracieuseté - Ville de QuébecLa Ville de Québec redouble d'efforts afin de limiter les pertes à la canopée urbaine en bordure du tracé du tramway.

TRANSPORT. Tel que déjà évoqué en réplique au rapport du BAPE, la Ville de Québec prévoit réduire le nombre d’arbres à couper le long du tracé du tramway. Un nouveau décompte ramène le total autour de 900 plutôt que les 1700 précédemment répertorié. «Loin des 5000 évoqués par certains», comme a corrigé le maire Régis Labeaume en conférence de presse lundi.

Il se pourrait même que le nombre d’arbres abattus pour permettre le passage du tramway soit limité à 650. Toutefois, il y en a près de 250 autres qui pourraient être menacés parce que le système racinaire s’étend aux limites du parcours projeté. On en saura plus lors du chantier et, plus particulièrement, de l’excavation.

Par ailleurs, la Ville croit pouvoir améliorer la projection initiale d’abattage de 186 arbres uniquement sur le boulevard René-Lévesque. Ce chiffre passerait sous la barre des 100. Bref, là comme sur le reste du tracé, le maire Labeaume a bon espoir de «réduire pratiquement de moitié les pertes» pour la canopée urbaine.

De son côté, la conseillère municipale responsable de l’Environnement, Suzanne Verreault, précise que «plusieurs des arbres ciblés sont déjà condamnés». En effet, ils sont soit affectés par l’agrile du frêne ou la maladie hollandaise de l’orme. Elle ajoute que chaque arbre coupé sera éventuellement remplacé par trois nouvelles plantations.

À lire aussi: la Ville de Québec annonce un objectif de verdissement de 100 000 arbres supplémentaires d’ici 2027.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *