Actualites
14:56 12 novembre 2020 | mise à jour le: 12 novembre 2020 à 16:33 temps de lecture: 3 minutes

100 000 arbres d’ici 2027

100 000 arbres d’ici 2027
Photo: /Photo d'archivesDe l’avis du Conseil régional de l'environnement de la Capitale, le maintien des voies routières à 3 mètres, plutôt que de les élargir à 4 mètres, permettrait de réduire les coûts liés aux expropriations et à la coupe d’arbres sur le boulevard René-Lévesque. (Esquisse gracieuseté – Ville de Québec)

VERDISSEMENT. La Ville de Québec a annoncé jeudi qu’elle augmentera son objectif de verdissement de 100 000 arbres supplémentaires d’ici 2027 et propose une Vision de l’arbre bonifiée dans un contexte de grands chantiers comme celui du futur tramway.

L’administration municipale annonce trois nouveaux axes au développement et à la protection de la canopée dont un partenariat de recherche avec la faculté de foresterie de l’université Laval (un montant de 2M$ de la Ville sera attribué pour la chaire de recherche), une stratégie intensive de verdissement et un dialogue avec des partenaires du milieu qui consistera principalement en un comité de citoyens et d’organismes où siègeront des représentants de la Ville.

Les dons d’arbres aux citoyens se feront également à raison de deux fois par année, au printemps et à l’automne.

«La connaissance des arbres en milieu urbain n’est pas si avancée que ça par rapport aux arbres en milieu forestier», a indiqué le maire Régis Labeaume pour justifier le partenariat universitaire.

Intensifier la canopée

En ce qui concerne la stratégie de croissance de la canopée, 100 000 arbres seront plantés d’ici 2027 (sur rue, en façade de terrain privé ou sur des propriétés municipales), c’est-à-dire deux fois plus que prévu et une moyenne de 14 000 arbres par année de plantés. Un budget additionnel de 30,2M$ est annoncé en lien avec ce futur verdissement.

Pour s’approvisionner, la Ville fera aussi l’acquisition du terrain du Centre jardin Moraldo au bout du chemin Saint-Louis, et la prise de possession se fera d’ici novembre 2021. Des expérimentations y seront effectuées et un centre municipal horticole pourrait y voir le jour.

Des coupes d’arbres inévitables

«On va tout faire pour sauver les arbres là où c’est possible», fait valoir le maire Labeaume.

Pour Suzanne Verreault, conseillère municipale et responsable des dossiers environnementaux, la mise en place de transversalité à la Ville lors de grands chantiers est importante. «On va toujours couper des arbres, si on veut développer un peu, il faut en couper. Mais il faut améliorer la gestion de la canopée et protéger les arbres qui doivent être protégés», lance-t-elle.

Sur le boulevard René-Lévesque, en raison du tramway, 186 arbres sont à risque d’abattage élevé sur 787, dont 98 seront à coup sûr condamnés. Toutefois, la Ville soutient avoir comme priorité de replanter trois arbres pour un coupé.

À lire aussi: la Ville de Québec a également précisé ses efforts afin de limiter les pertes à la canopée urbaine en bordure du tracé du tramway.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *