Actualites
14:45 9 novembre 2020 | mise à jour le: 13 novembre 2020 à 14:39 temps de lecture: 2 minutes

COVID-19: ce qu’il faut faire pour infléchir la courbe

COVID-19: ce qu’il faut faire pour infléchir la courbe
Photo: (Métro Média - Archives)

Bien que les Québécois aient réduit leurs contacts sociaux, contribuant ainsi à ralentir la progression de l’épidémie, la situation reste fragile. La réduction des délais du dépistage, du traçage et de l’isolement des cas pourrait améliorer significativement la situation. C’est ce que révèle le plus récent portrait modélisé de l’évolution de la COVID-19 produit par les experts de l’Institut national de santé publique du Québec et de l’Université Laval (Groupe de recherche en modélisation mathématique et en économie de la santé liée aux maladies infectieuses).

Selon l’étude CONNECT, les données des deux premières semaines d’octobre suggèrent une tendance à la baisse des contacts sociaux de 18 %, soit 1 contact de moins par jour en moyenne, principalement au travail et à la maison pour ce qui est des visiteurs accueillis.

Pour abaisser le nombre de cas des dernières semaines

En intégrant au scénario 2 des projections précédentes les données sur les cas, les hospitalisations et les décès pour tout le mois d’octobre et en maintenant les mesures et les contacts du début octobre, on prévoit que la stabilisation des cas observée au mois d’octobre se poursuive et que les hospitalisations diminuent légèrement.

Pour abaisser les courbes, une réduction des délais du dépistage, du traçage et de l’isolement des cas a été ajoutée dans la modélisation, tout en maintenant les mesures et la réduction des contacts sociaux. Dans cette projection, une décroissance des courbes est alors envisageable.

Globalement, infléchir la courbe des cas implique :

  • le respect des mesures mises en place;
  • la limitation des contacts sociaux;
  • la réduction des délais des étapes de dépistage, de traçage et d’isolement;
  • la collaboration de la population avec les équipes régionales de santé publique pour se faire tester rapidement, répondre aux appels téléphoniques et s’isoler dans l’attente d’un résultat ou après avoir été déclaré positif.

Consultez les récentes projections à : www.inspq.qc.ca/covid-19/donnees/projections/4-novembre

 

SOURCE Institut national de santé publique du Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *