Économie
10:13 7 novembre 2020 | mise à jour le: 7 novembre 2020 à 11:52 temps de lecture: 3 minutes

Marché de l’emploi: la région de Québec championne au pays

Marché de l’emploi: la région de Québec championne au pays
Photo: gracieusetéEn octobre, le marché de l’emploi de Québec comptait 457 900 personnes actives, soit 900 de plus qu’au mois de février.

STATISTIQUES. Les données comptabilisées au cours du dernier mois démontrent que l’emploi se stabilise dans la région de Québec. Le taux de chômage a même fléchi légèrement malgré le passage en zone rouge d’alerte à la pandémie, reculant de 5% en septembre à 4,5% au mois d’octobre.

Dans son Enquête sur la population active (EPA), Statistique Canada estime qu’au mois d’octobre le nombre de personnes en emploi à Québec était de 437 500. Il s’agit d’un léger recul de 800 emplois (-0,2%) par rapport à septembre. La région n’accuse qu’un léger retard sur le niveau d’emploi d’avant la crise, alors que le nombre d’emplois estimé au mois de février était de 438 300. Rappelons que le marché du travail dans la région a promptement rebondi au lendemain de la première vague.

«Les estimations de Statistique Canada attestent de la situation qui prévalait sur le marché du travail au cours de la semaine du 11 au 17 octobre. Ce sont les premières données qui témoignent des effets du passage en zone rouge de la région. Les répercussions du rehaussement du niveau d’alerte sur le territoire de la région de Québec demeurent difficilement mesurables en raison des données disponibles et de l’évolution incertaine de la deuxième vague», précise Émile Émond, économiste à Québec International.

Le passage au palier d’alerte rouge de la région semble s’être reflété sur le nombre de personnes actives sur le marché du travail. Celui-ci a diminué de 3400 individus (-0,7%) entre les mois de septembre et d’octobre. Parallèlement, le taux de chômage a légèrement fléchi sur une base mensuelle, passant de 5% en septembre à 4,5% au mois d’octobre. Une situation qui s’explique par un recul de la population active plus important que celui observé en matière d’emploi.

Coup d’œil aux données dans les principaux centres urbains au pays.

Meilleur résultat national

Par ailleurs, Québec se maintient comme la région ayant le plus faible taux de chômage au Canada. Notons qu’avant le début de la crise le taux de chômage atteignait 4,1% (février 2020). Quant au nombre de chômeurs, il a reculé de 2600 personnes en octobre, soit un 4e repli mensuel consécutif. Néanmoins, le nombre de chômeurs demeure plus élevé que celui observé avant la crise économique (février 2020), soit 1700 chômeurs supplémentaires.

«Les effets économiques des mesures pour endiguer la deuxième vague de la COVID-19 ne pourront être totalement évalués qu’avec le temps. Les estimations du mois d’octobre rappellent la prudence nécessaire pour analyser les indicateurs de l’emploi. De plus, gardons en tête les effets inégaux du choc économique de la crise sur le marché du travail», souligne M. Émond.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *