Actualites
18:11 19 octobre 2020 | mise à jour le: 19 octobre 2020 à 18:15 temps de lecture: 3 minutes

Québec se dote d’une vision de l’habitation axée sur la diversité

Québec se dote d’une vision de l’habitation axée sur la diversité
Photo: Métro Média – ArchivesAvec sa Vision de l’habitation 2020-30, la Ville de Québec veut favoriser les projets novateurs et pallier au ralentissement du secteur privé.

CONSTRUCTION. Dans la version finale de sa Vision de l’habitation 2020-30, la Ville de Québec met de l’avant de nouvelles stratégies d’intervention. Celles-ci passent par la création de milieux de vie attractifs, inclusifs et innovants, qui intègrent les aînés, les jeunes et les personnes dans le besoin.

Pour y parvenir, le maire Régis Labeaume mise sur le concept des milieux de vie durables. «L’idée consiste à offrir une diversité d’habitations, tout en favorisant les déplacements actifs et des milieux de vie agréables et respectueux de l’environnement. La lutte aux changements climatiques doit servir de motivation à l’innovation», insiste-t-il, en faisant référence à l’ouverture aux nouvelles façons de bâtir.

L’objectif de la Ville vise à favoriser la construction d’habitations aux abords du tracé du futur réseau structurant de transport en commun (RSTC). Parallèlement, des efforts seront consacrés afin de combler les besoins criants de logements sociaux et communautaires. Déjà, 582 unités du genre sont en planification réparties en cinq projets sur des terrains dans Saint-Roch (2), Beauport, Charlesbourg et Sainte-Foy sur le boulevard Pie-XII.

Le maire Labeaume s’emballe à l’idée que des approches se feront auprès d’entreprises spécialisées, afin de développer le cadre réglementaire en vue de permettre l’implantation de minimaisons sur les propriétés résidentielles existantes. Il y voit aussi d’un bon œil une éventuelle requalification de centres commerciaux par l’ajout d’espaces résidentiels (logements ou résidences pour aînés) aux étages supérieurs et dans les stationnements. «En augmentant l’offre de logements sur le territoire, on contribue à la stabilité des loyers», estime-t-il.

Priorité à la densification le long du tracé du tramway et du RSTC.

Inspirer et optimiser

La nouvelle Vision de l’habitation 2020-30 veut inspirer le développement de secteurs névralgiques, comme le pôle urbain Hamel-Laurentienne et celui de Chaudière à Cap-Rouge. «Il est possible de rêver un environnement urbain plus convivial et d’optimiser l’occupation du sol de manière réfléchie», soutient Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme.

Sa collègue Émilie Villeneuve, au développement social et à l’habitation, souligne la présence du citoyen au cœur de la réflexion. Elle assure que la densification sera mieux balisée et encadrée. «Les actions mises de l’avant constitueront des leviers pour bâtir une ville inclusive et accessible, qui prend en compte les besoins diversifiés des citoyens et leurs parcours résidentiels.»

Objectif: 5000 nouveaux logements d’ici 5 ans, dont 2600 logements sociaux et 40 logements dédiés aux jeunes issus des services de protection de la jeunesse.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *