Actualites
16:02 7 octobre 2020 | mise à jour le: 7 octobre 2020 à 22:07 temps de lecture: 2 minutes

COVID-19: un «risque réel de rupture» dans les hôpitaux, affirme Legault

COVID-19: un «risque réel de rupture» dans les hôpitaux, affirme Legault
Photo: (Photo Métro - Josie Desmarais)

PANDÉMIE. Devant une hausse fulgurante des hospitalisations liées à la COVID-19, Québec fait face à un «risque réel de rupture» dans les hôpitaux, convient le premier ministre François Legault.

C’est ce qu’a indiqué en point de presse l’élu de la Coalition avenir Québec, mercredi. En deux semaines, le nombre d’hospitalisations a plus que doublé au Québec, passant de 168 à 409.

«Comment on fait pour sauver le réseau de la santé?», s’est-il demandé à haute voix, entouré du ministre de la Santé et du directeur national de santé publique. C’est entre autres pour protéger le système de soins qu’il a pris la décision d’imposer le masque dans les écoles secondaires, a-t-il exemplifié.

Mis sous pression par la hausse des cas graves de COVID-19, le réseau hospitalier est en manque d’«un peu plus de 6000» employés, a ajouté le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Il voit d’ailleurs venir des épisodes de délestage pour certaines chirurgie. La pratique des opérations non urgentes avait déjà été ralentie fortement durant la première vague de la crise sanitaire.

«On n’aura pas le choix de faire du délestage», a martelé M. Dubé, mercredi.

Aux dernières nouvelles, le taux d’occupation des lits d’hôpitaux dans la région métropolitaine s’élève à 111%, selon le site spécialisé Index Santé. À Maisonneuve-Rosemont, il dépasse les 140%. À l’Hôpital général juif, les 150%.

Pas de fermeture des écoles

Au Québec, un jour avant que l’obligation du port du masque en tout temps s’impose dans les écoles secondaires, près de 750 établissements rapportent au moins un cas de COVID-19. À Montréal, 42 des 130 éclosions actives proviennent du milieu scolaire, a précisé mercredi la directrice de régionale de santé publique, Mylène Drouin.

Malgré cela, le premier ministre Legault exclut en tout et pour tout de fermer le milieu scolaire. «Il n’y a aucun scénario pour fermer les écoles», a-t-il soutenu en point de presse.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *