Économie
11:21 7 octobre 2020 | mise à jour le: 8 octobre 2020 à 11:23 temps de lecture: 3 minutes

Hausse de 72% de la revente immobilière à Québec

Hausse de 72% de la revente immobilière à Québec
Photo: Métro Média - ArchivesLes pancartes affichant la mention «vendu» se multiplie par les temps qui courent dans la région de Québec. Le marché s’avère très actif en période de pandémie.

STATISTIQUES. À n’en point douter, il y a des secteurs économiques moins affectés par la crise sanitaire. Certains même qui semblent profiter de la situation en offrant une valeur refuge aux investisseurs. C’est le cas du marché immobilier de la région de Québec, qui a pratiquement doublé son volume d’activité en septembre.

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) recense un total de 943 transactions enregistrées au cours du 9e mois de 2020. Cela représente une augmentation de 72% par rapport à la même période l’an dernier. Il s’agit également de la plus forte croissance jamais enregistrée pour la région, toutes périodes confondues.

«Parallèlement, les inventaires de propriétés unifamiliales ont chuté de presque la moitié en 12 mois. Un tel rendement s’explique par un contexte de progression historique du nombre de reventes. Ainsi, le marché de Québec est passé d’un mode de reprise lente à celui de croissance accélérée, et ce, dans tous les secteurs», remarque Charles Brant, directeur de l’analyse du marché à l’APCIQ.

Variations par secteur

La périphérie nord s’est à nouveau démarquée en septembre avec 108 transactions, soit plus du double comparativement à septembre 2019. La rive-sud de Québec a aussi connu une bonne progression avec 187 reventes en hausse de 78%. L’intensification de l’activité a été tout aussi solide dans l’agglomération de Québec, où le cumul de 648 transactions constitue une amélioration de 66%.

Variations par catégorie

D’après les données compilées par l’APCIQ, les reventes de copropriétés ont doublé en septembre par rapport l’an passé, avec 251 unités qui ont changé de main. Dans le segment des plex de deux à cinq logements, les reventes ont augmenté de 71%.

Enfin, l’activité du côté des maisons unifamiliales a crû de 64% par rapport à 2019, avec 621 transactions. Le délai de revente moyen est descendu à 106 jours en septembre, soit 19 de moins que l’an passé. Au cours du dernier mois, on dénombrait 2463 inscriptions en vigueur, contre 4551 en septembre 2019 (-46 %).

Variations des prix

Toujours à l’échelle de la région de Québec, le prix médian des unifamiliales a grimpé de 9% par rapport à septembre 2019. Il s’établit à 282 500$ selon les récents chiffres de l’APCIQ. Une telle variation de prix n’avait jamais été enregistrée pour cette période depuis 2010. Pour sa part, le prix médian des copropriétés a progressé de 7%, avec la moitié des transactions réalisées à plus de 201 500$.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *