Actualites
16:34 5 octobre 2020 | mise à jour le: 5 octobre 2020 à 16:34 temps de lecture: 3 minutes

Québec fait demi-tour: le masque exigé en tout temps à l’école secondaire

Québec fait demi-tour: le masque exigé en tout temps à l’école secondaire
(Photo 123RF)

PANDÉMIE. Québec serre la vis dans un des milieux d’éclosions les plus importants de la province: le réseau scolaire. Les élèves de l’école secondaire devront désormais porter le masque en permanence, même dans les classes.

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a confirmé la nouvelle lundi. Ces nouvelles consignes s’appliqueront à partir de jeudi dans les zones rouges seulement.

Pour le moment, les élèves de 5e année et plus devaient porter le masque, et ce, seulement dans leurs déplacements dans l’école. En classe, il était permis de le retirer.

Pour assurer le respect des mesures, Québec intensifiera la présence policière aux abords des écoles secondaires, où les autorités sanitaires ont observé plusieurs rassemblements dans les dernières semaines.

Par ailleurs, les élèves de secondaire 4 et 5 n’iront à l’école en personne qu’une journée sur deux. Le reste du temps, ils suivront leurs cours par la voie virtuelle.

Pourquoi ne pas aller plus loin au primaire? Parce que la situation ne l’impose pas, a analysé lundi le conseiller médical stratégique à la Direction générale de la santé publique, Dr Richard Massé.

«Le virus ne se comporte pas nécessairement de la même façon. Chez les plus jeunes, il semble y avoir moins de transmission. Quand on regarde le nombre d’éclosions au Québec, c’est lié plus au niveau secondaire», a-t-il souligné.

Selon le dernier décompte de Québec, daté du 2 octobre, 839 écoles ont rapporté au moins un cas de COVID-19 depuis le début de l’année scolaire. Jean-François Roberge maintient que la fermeture totale du réseau n’est pas encore sur son radar.

«C’est quand même un pas significatif de dire que les élèves de secondaire 4 et 5 vont fréquenter l’école un jour sur deux. […] Je suis sûr que l’ensemble des mesures qu’on a vont permettre de garder nos écoles ouvertes», a-t-il lancé.

Arrêt des sports d’équipe

Les sports d’équipe en zone rouge, permis depuis le début du mois de juin, prendront aussi fin pour le moment, quelques semaines après le début de la haute saison de pratique. Ce qui signifie d’ailleurs que toute activité parascolaire en zone rouge est interrompue.

Les sports individuels ou en tandem seront permis, mais seulement à deux mètres de distance. Exception faite, évidemment, des personnes vivant sous un même toit.

C’est donc dire qu’une partie de tennis avec un ami aura encore lieu d’être, par exemple.

Québec met aussi le frein aux activités dans les salles d’entraînement. Il s’agissait d’une des rares catégories de commerces à garder ses portes ouvertes en zone d’alerte maximale. Plusieurs avaient dénoncé une incohérence du gouvernement Legault, lui qui avait pourtant décidé de fermer théâtres, cinémas et restaurants.

Les gyms auront accès aux fonds promis par le ministère de l’Économie la semaine dernière.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *