Actualites
16:32 29 septembre 2020 | mise à jour le: 2 octobre 2020 à 09:57 temps de lecture: 2 minutes

Québec en zone rouge: maintenu ou annulé?

Québec en zone rouge: maintenu ou annulé?
(Photo gracieuseté – Ville de Québec)

PANDÉMIE. En attente du décret gouvernemental qui officialisera les décisions à prendre, l’administration municipale a clarifié la tenue ou l’annulation de certaines activités. Les activités privées de rassemblement sont par exemple à oublier et les loisirs de la Ville pourront se poursuivre.

Les rassemblement privés, comme les Chevaliers de Colomb, ou encore une assemblée générale annuelle, les funérailles ou mariages qui avaient lieu dans des infrastructures de la Ville sont tous annulés et seront remis à une date ultérieure.

Loisirs et bibliothèques

Les activités de loisirs régulières et les bains libres sont maintenus.

Les visites au domicile des citoyens, par exemple pour les compteurs d’eau, des inspections en prévention incendie ou toute autre visite non essentielle sont remises. Seules les urgences, par exemple une visite pour la salubrité, seront maintenues.

Les bibliothèques seront fermées avec toutefois un comptoir pour aller chercher des documents préalablement réservés. Les prêts numériques fonctionnent comme à l’habitude.

Les expositions et visites dans les maisons patrimoniales sont suspendues pour le moment.

Les écocentres seront toujours ouverts au public, avec cependant désormais l’obligation d’y venir en portant son couvre-visage en tout temps.

Le conseil municipal se fera par visioconférence. Seuls onze élus seront admis en salle. Les conseils d’arrondissement auront l’autonomie de décider chacun leur façon de fonctionner.

Pour tous les employés de la Ville qui le peuvent, le télétravail sera favorisé «tant que cela ne nuit pas au service rendu», exprime Chantale Giguère, directrice du bureau de Sécurité civile dans la capitale. L’objectif est d’augmenter les quelque 1600 employés qui travaillent déjà à distance.

Le maire Labeaume inquiet pour la santé mentale de ses citoyens

«Avec Chantale Giguère, on en a parlé. On est inquiet au niveau du psychosocial. La fragilité économique avec la 2e vague, alors que certains se relèvent à peine de la première. Les gens en détresse, les gens vulnérables: notre inquiétude est là. On va d’ailleurs même lancer un appel à tous, y compris à nos employés qui pourraient aider. S’ils veulent aller donner un coup de main aux organismes communautaires ou même au CIUSSS, s’ils ont besoin de bras, de cerveaux, on va leur en envoyer», a lancé le maire.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *