Actualites
15:14 16 septembre 2020 | mise à jour le: 18 septembre 2020 à 13:23 temps de lecture: 2 minutes

Une tendance douceur qui se dessine pour l’automne

Une tendance douceur qui se dessine pour l’automne
Photo: (Photo Métro Média - Archives)

CLIMAT. L’automne 2020 devrait prolonger l’été exceptionnel qu’ont vécu les gens de Québec. Le beau temps et les conditions de chaleur seront propices aux activités extérieures pour contempler les couleurs chatoyantes de la saison.

«Les trois mois à venir seront à la hauteur des attentes. On prévoit un automne assez doux, propice à l’été des Indiens», indique Bertin Ossonon, météorologue chez MétéoMédia. En guise de rappel, l’été des Indiens est une séquence de beau temps avec des températures beaucoup plus chaudes que les normales de saison (environ 5 degrés Celsius au-dessus des valeurs normales) qui survient après le premier gel automnal.

Saison confortable

Malgré la fraîcheur des deux premières semaines de septembre, le climat devrait être plus chaud que les normales de saison. «En septembre, octobre et novembre, on a 7,2 degrés Celsius en moyenne. Mais d’après ce qu’on voit, on devrait se retrouver avec des températures plus élevées, avance M. Ossonon, qui ne sait pas encore si cela sera exceptionnel. Mais la tendance va aller au réchauffement à la fin du mois de septembre».

Cette douceur s’explique principalement par le phénomène météorologique El Niña, qui détermine la circulation globale océanique et atmosphérique. «El Niña» amène un temps froid dans les Prairies et par effet de balancier, une douceur dans la province».

Peu de précipitations

Selon le spécialiste, les précipitations devraient être moins fréquentes que l’année passée. On n’attend pas beaucoup de pluie ni de verglas. Quelques flocons pourraient faire leur apparition, mais ceux-ci ne devraient pas rester au sol. «Ce n’est pas exclu qu’il y ait une première neige à l’automne. Mais les conditions hivernales devraient être repoussées en raison de la douceur qui va prédominer».

Bertin Ossonon mentionne cependant qu’il devrait y avoir des tempêtes automnales avec de forts vents et des restes de systèmes actifs et d’ouragans venus du sud (2020 est une année record pour les ouragans, rappelle le météorologue). Les fortes rafales pourraient être responsables de pannes de courant dans la région.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *