Quebec Hebdo
14:48 11 septembre 2020 | mise à jour le: 11 septembre 2020 à 15:38 temps de lecture: 3 minutes

Le SPVQ passe de la sensibilisation à la répression

Le SPVQ passe de la sensibilisation à la répression
Pour Robert Pigeon, il est nécessaire de freiner la progression des cas de coronavirus dans la ville. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

SANTÉ. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) surveillera de près les clients qui refusent de se conformer au port du masque et de respecter la distanciation principalement dans les bars et les restaurants de la capitale. Le nouveau décret du gouvernement, qui entrera en vigueur demain, permettra aux policiers de remettre un billet d’infraction aux individus âgés de 14 ans et plus.

La récréation est terminée, commentait hier le premier ministre du Québec François Legault. Conscient du taux de contamination ascendant du coronavirus, Québec octroie de nouveaux pouvoirs aux policiers. Robert Pigeon, directeur du SPVQ, précise que chaque agent devra tenter le maximum avant d’en arriver à émettre un billet d’infraction.

«La problématique se situe un peu plus dans les établissements licenciés. On va commencer par ça.»
– Robert Pigeon

Le 911 demeure le seul moyen pour le citoyen de communiquer avec le corps policier si une intervention liée au port du masque ou au non-respect de la distanciation est constatée. «En fonction de la demande, nous aurons des effectifs spécifiquement dédiés pour répondre à la mise en application du nouveau décret.»

Des agents du SPVQ habillés en civil effectueront des visites surprises dans des bars et des restaurants ayant déjà reçu une ou des plaintes liées à la COVID ou qui seront dénoncés par des clients.

Par exemple hier soir, six bars de la région, dont deux de danseuses, ont été visités par des policiers. «Les endroits avaient déjà tous été avisés et ils n’ont pas été pris par surprise. Des clients ont fait le choix de ne pas respecter les règles et c’est encore plus important dans la situation de préalerte dans laquelle nous sommes.»

Distanciation et masques

Le port du masque est obligatoire dans tout endroit public intérieur, rappelle le directeur. «Avant, le constat d’infraction était dirigé vers le tenancier de l’établissement. Maintenant, il inclura le client qui recevra son billet d’infraction similaire à celui du Code de la route.»

Quant à la règle de distanciation, elle s’appliquera à tous lieux, tant intérieur qu’extérieur. «Il n’y a pas d’infraction si on se croise dans la rue. Il faut qu’il y ait une notion de durée, de temps ou d’une période soutenue à moins de deux mètres.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *