Actualites
13:00 8 septembre 2020 | mise à jour le: 8 septembre 2020 à 13:00 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: Québec lance un système d’alerte régional, Québec en jaune

COVID-19: Québec lance un système d’alerte régional, Québec en jaune
Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé. (Image tirée d’une vidéo)

Dans l’objectif d’améliorer la «prévisibilité» de la crise sanitaire de COVID-19, Québec adopte un système d’alerte par région. Doté de quatre niveaux, ce système fait déjà état de situations de «pré-alertes» dans plusieurs régions de la province.

Le ministre de la Santé et des Services Sociaux, Christian Dubé, a officiellement lancé le programme mardi.

Chaque semaine, les régions administratives se verront attribuer une des quatre couleurs. Le vert pour une situation sous contrôle, le jaune pour la «pré-alerte», l’orange pour l’«alerte modérée» et le rouge pour signifier le plus haut risque, «l’alerte maximale».

«Le deuxième palier est un premier signal d’alarme. On a déjà des régions dans le jaune», a souligné mardi le ministre de la Santé et des Services Sociaux, Christian Dubé. Montréal n’en fait pas partie cette semaine, au contraire de Laval, de l’Estrie, de l’Outaouais et de la Capitale-Nationale.

L’élu assure qu’il y aura des sous-régions à l’avenir. Mardi matin, elles n’apparaissaient pas sur le nouveau site du ministère.

«C’est partout au Québec.» – Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Pas encore de coercition

Le gouvernement de François Legault annoncera plus tard cette semaine quelles mesures coercitives seront associées à chaque palier. Pour l’instant, le ministre de la Santé se limite à dire qu’il y aura «plus de contraventions» et d’interventions de la Santé publique.

«Je pense que les gens dans ces régions-là vont le sentir», a indiqué M. Dubé.

Une région en orange pourrait, elle, voir ses limites de rassemblement en milieu privé réduites temporairement. Plusieurs détails en lien avec ce système de notification avaient déjà fait l’objet de fuites dans les médias.

Selon le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, un passage au jaune est «réversible». «Passer à l’orange et au rouge, ça va prendre beaucoup plus d’efforts pour revenir en arrière», a laissé tomber le porte-parole principal de la Santé publique.

La Santé publique enregistre mardi 163 nouveaux cas de COVID-19. Pour une deuxième journée de suite, on ne rapporte aucun décès.

La semaine dernière, la moyenne mobile du nombre de nouveaux cas a dépassé les 20 par million d’habitants, un statut que Québec disait vouloir éviter. Devant cette augmentation, le ministre Dubé avait appelé à la prudence. À ses yeux, les voyants étaient au rouge.

«C’est un niveau d’alerte que je trouve important», avait-il ajouté.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *