Actualites
14:57 31 août 2020 | mise à jour le: 3 septembre 2020 à 10:03 temps de lecture: 3 minutes

Ententes pour l’approvisionnement de futurs vaccins contre la COVID-19

Ententes pour l’approvisionnement de futurs vaccins contre la COVID-19
(Photo 123RF)

La capacité du Canada à vaincre la COVID-19 dépend de la mise au point, de la production et de la distribution d’un vaccin efficace et éprouvé. Le gouvernement du Canada travaille donc en étroite collaboration avec les chercheurs et les scientifiques pour mieux connaître le virus et protéger la santé des Canadiens.

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la conclusion d’ententes de principe avec Johnson & Johnson et Novavax pour réserver des millions de doses de vaccins expérimentaux contre la COVID-19. Ces ententes s’ajoutent à celles déjà conclues avec Pfizer et Moderna et qui ont été faites suite aux recommandations du Groupe de travail sur les vaccins contre la COVID-19.

Grâce à la conclusion de ces nouvelles ententes, le Canada s’assure d’un accès à quatre des principaux candidats-vaccins. Le gouvernement continuera de négocier et de signer d’autres ententes de ce genre avec un certain nombre d’entreprises pharmaceutiques de premier plan en vue d’assurer l’approvisionnement de vaccins potentiels au Canada.

De plus, le premier ministre a annoncé du financement visant la mise sur pied d’un nouvel établissement de biofabrication au Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine, à Montréal. Grâce à un partenariat public-privé, le nouvel édifice permettra au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) d’augmenter la fabrication de vaccins jusqu’à deux millions de doses par mois d’ici l’année prochaine. Cela aidera à garantir la capacité de notre pays de produire suffisamment de doses de vaccins pour les Canadiens qui en ont besoin, tels les travailleurs de première ligne, les préposés en centres de soins de longue durée et les personnes susceptibles d’être gravement malades si elles contractent la COVID-19.

Le gouvernement du Canada continuera d’explorer et de poursuivre toute option prometteuse pour assurer l’approvisionnement de vaccins potentiels et mieux protéger la santé et la sécurité des Canadiens.

Faits saillants

  • Le gouvernement du Canada investira 126 millions de dollars sur deux ans pour construire la nouvelle installation. Par la suite, le gouvernement fournira 20 millions de dollars par année pour couvrir les frais d’exploitation.
  • Les installations du CNRC au Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine regroupent une diversité de spécialistes, d’équipement et de compétences. Elles offrent à ceux qui mettent au point des thérapeutiques un ensemble complet de services, de la découverte préclinique à la biofabrication, en passant par la caractérisation, la purification et la création de matériel pour le transfert de technologies.
  • À l’heure actuelle, aucun vaccin n’est autorisé pour prévenir la COVID-19. De nombreux vaccins font l’objet d’essais cliniques ou sont en cours de développement. Une fois que des études supplémentaires auront été réalisées, Santé Canada examinera les preuves d’innocuité, d’efficacité et de qualité de fabrication pour chaque vaccin afin de déterminer si les vaccins individuels seront approuvés au Canada, et ce, avant d’être utilisés pour vacciner les Canadiens.

 

 

SOURCE Cabinet du Premier ministre du Canada

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *