Économie
14:23 10 août 2020 | mise à jour le: 10 août 2020 à 16:44 temps de lecture: 4 minutes

Électrochoc pour le développement touristique régional

Photo: (Métro Média - Perrine Gruson)
La ministre Caroline Proulx. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Les sourires étaient nombreux avec cette nouvelle annonce pour le secteur touristique de Québec. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Geneviève Guilbault pense que l’aide du gouvernement permettra au secteur touristique d’innover. (Photo Métro Média – Jean Carrier)
Caroline Proulx était très satisfaite de la réponse des Québécois de voyager localement durant la pandémie.(Photo Métro Média – Jean Carrier)

COVID-19. Le secteur touristique de la Vieille-Capitale est vital pour l’économie et le gouvernement du Québec en a pris note en lui octroyant une aide additionnelle de 4M$.

«La ville de Québec est la porte d’entrée pour le tourisme de tout l’est du Québec. L’aide de 4M$ de notre gouvernement va pouvoir stimuler non seulement le tourisme à Québec, mais également dynamiser le tourisme régional en faisant d’une pierre deux coups», affirme la ministre du Tourisme, Caroline Proulx.

La Capitale-Nationale a donc recueilli 4M$ de nouvel argent du plan de relance touristique annoncé en juin dernier. Le 2,6M$ prévu dans le plan de relance sera attribué à l’Office du tourisme de Québec.

«Il y a déjà des pourparlers afin de développer le tourisme en périphérie. Avec cet argent, Québec va pouvoir assumer vraiment son rôle de porte d’entrée du tourisme régional. On va pouvoir également développer des stratégies afin de convaincre les touristes de prolonger leurs séjours à Québec», mentionne le directeur de l’Office du tourisme de Québec, Benoit Pigeon.

Geneviève Guilbault pense que l’aide du gouvernement permettra au secteur touristique d’innover. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Pour la vice-première ministre Geneviève Guilbault, cette somme promise à Québec est une occasion de continuer à consommer local. «L’industrie touristique à Québec représente d’importantes retombées économiques pour la ville. Avant la pandémie, ce sont des centaines de milliers de touristes étrangers qui venaient visiter Québec. La Capitale-Nationale continue d’offrir de superbes opportunités touristiques, il faut continuer à garder les bons réflexes enseignés durant la crise en encourageant le tourisme local.»

Bilan à l’automne

Il ne fait aucun doute que le coronavirus a eu un impact important sur le secteur touristique de Québec. Pour Benoit Pigeon, il y a encore trop d’impondérables avec la solution internationale.

«Le tourisme international est encore beaucoup trop incertain. Ce n’est pas seulement l’isolation de 14 jours, mais les conditions difficiles que les voyageurs doivent affronter. Il faut mettre l’accent sur le tourisme local avant de pouvoir penser récupérer nos touristes internationaux. Il est encore trop tôt pour faire un bilan de l’achalandage par région alors que nous sommes encore en plein cœur de la saison estivale. Cependant, même si les Québécois et les Ontariens sont au rendez-vous, l’annulation de grands évènements comme le Festival d’été fait mal.»

Vent d’optimisme

La situation touristique est beaucoup moins sombre que ce qu’on pourrait le croire selon Caroline Proulx. «Les Québécois ont entendu l’appel du gouvernement et Québec va enregistrer un bon score pour la saison estivale. Nous sommes définitivement sur une lancée et il y a encore beaucoup de Québécois qui n’ont pas encore pris de vacances. C’est un bon signe et j’ai également confiance dans le plan de relance touristique du Québec qui est le seul plan de cette envergure au Canada. Cela va permettre au secteur de se relever», termine Caroline Proulx.

Les sourires étaient nombreux avec cette nouvelle annonce pour le secteur touristique de Québec. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *