Économie
14:03 7 août 2020 | mise à jour le: 7 août 2020 à 14:04 temps de lecture: 3 minutes

La région de Québec récupère 26 700 emplois en juillet

La région de Québec récupère 26 700 emplois en juillet
Photo: (Image gracieuseté - QI)Le marché de l'emploi se ranime, mais l'industrie des services reste à la traîne.

STATISTIQUES. En juillet, le nombre de personnes en emploi dans la région de Québec a augmenté de 26 700 (+6,9%) par rapport au mois précédent. Cette croissance permet à la capitale de totaliser 416 200 emplois confirmant que la reprise se poursuit pour un second mois consécutif. Malgré cela, un déficit de 22 100 emplois (-5%) persiste par rapport au niveau observé en février dernier (438 300 emplois).

Ainsi, les résultats favorables de l’Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada reflètent la reprise du marché de l’emploi, après l’arrêt causé par le coronavirus et les efforts pour le contenir. Néanmoins, le marché du travail régional a encore beaucoup à faire pour retourner au niveau observé avant le début de la crise, en février 2020.

Quant au taux de chômage, il a reculé pour la première fois depuis le début de la pandémie atteignant 8,6% au mois de juillet. Cela représente ainsi le plus faible taux parmi les principaux centres urbains canadiens. Rappelons qu’un tel taux de chômage était peu envisageable dans les premiers mois de 2020, alors que le taux de chômage de la région se maintenait sous la barre des 5% depuis février 2016.

Chômage toujours élevé

La baisse du taux de chômage en juillet s’explique notamment par la réduction de 13 400 chômeurs par rapport au mois de juin portant le total à 39 400. Néanmoins, le nombre de personnes sans travail demeure le double de ce qu’il était en février passé (+110,7%), tandis qu’il était de 18 700 chômeurs. La relance de l’économie a également influé sur la participation de la main-d’œuvre au marché de l’emploi.

«Selon l’EPA, on constate que l’emploi dans les services d’hébergement et la restauration de la région de Québec a enregistré des gains notables le mois dernier. Quoi qu’il en soit, la pandémie et les restrictions pour y faire face ont bouleversé la réalité de l’ensemble des industries. D’ailleurs, on remarque que la majorité des industries de services ne sont pas revenues à leur niveau d’emploi d’avant la crise», observe Émile Émond, économiste chez Québec International.

Pour ce qui est du secteur de la production de biens, il remarque que la tendance est plus mitigée. En effet, l’emploi dans l’industrie de la construction a enregistré un regain par rapport à février, tandis que l’industrie manufacturière a connu un recul.

Remontée confirmée au Québec

Sur le plan provincial, Statistique Canada rapporte l’ajout de 97 600 emplois en juillet au Québec. Cette amélioration porte le bilan à 576 000 depuis la remontée du marché du travail qui a débuté en mai. Les économistes y voient un portrait encourageant pour la suite des choses.

«Au fur et à mesure que les activités économiques se déploient, les entreprises réembauchent, souligne-t-on chez Desjardins. Les gains les plus rapides ont été effectués dans un premier temps grâce au redémarrage d’un nombre croissant d’entreprises qui sont en mesure d’appliquer les règles de distanciation physique, particulièrement au Québec.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *