Actualites
09:17 6 août 2020 | mise à jour le: 6 août 2020 à 11:24 temps de lecture: 3 minutes

Vivre en Ville espère un plus long parcours souterrain du tramway

Vivre en Ville espère un plus long parcours souterrain du tramway
Vivre en Ville estime nécessaire de prolonger la portion souterraine du parcours du tramway au centre-ville de Québec. (Esquisse gracieuseté – Ville de Québec)

TRANSPORT. La recommandation principale de Vivre en Ville pour le projet de tramway suggère d’en faire l’équivalent d’un métro, grâce à un tunnel prolongé au centre-ville de Québec. Ce souhait se trouve au cœur du mémoire présenté mercredi, devant la commission d’enquête du Bureau d’audience publique en environnement (BAPE).

La recommandation principale consiste à faire du tramway, au centre-ville, l’équivalent d’un métro grâce à un tunnel prolongé. Cette bonification permettrait dans ce secteur une évolution de la desserte difficilement envisageable dans le scénario actuel. L’organisme y voit également un moyen de concilier les avantages du bus, du tramway et du métro, en plus de répondre aux besoins à long terme.

De l’avis de Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville, le lien haute-ville–basse-ville s’avère «le segment le plus stratégique du projet, et aussi le plus risqué. À l’heure de pointe, on y attend 3200 passagers, soit 82% de la capacité maximale du tramway. Être aussi proche du point de saturation selon des estimations préliminaires est d’autant plus préoccupant que la topographie du secteur limite les options».

L’organisme estime donc nécessaire d’assurer la possibilité d’évolution du réseau de transport en commun, notamment par le maintien de la desserte en surface au centre-ville. Sa proposition repose sur quatre gestes clés: implanter le tramway en tunnel du pôle d’échanges Saint-Roch jusqu’au Grand Théâtre; faire de la rue de la Couronne un centre de transit dédié aux bus, piétons et cyclistes; desservir la haute-ville avec les métrobus; et conserver un rôle clé pour le pôle d’échanges Saint-Roch.

Gains de mobilité

Pour Vivre en Ville, cette orientation est porteuse de plusieurs gains pour la mobilité au centre-ville. Le tout combiné à une série d’améliorations recommandées, afin que l’ensemble du projet devienne une véritable colonne vertébrale du transport en commun. Il s’agit, entre autres, de: préserver la capacité du transport collectif pour les 50 années à venir; aménager des boulevards verts le long du tracé; articuler transport collectif et développement urbain; ainsi que gérer la capacité routière.

Enfin, l’organisme souhaite assouplir le carcan financier du projet estimé au départ à 3,3G$. «Projet structurant pour Québec et sa région, le tramway ne doit pas demeurer contraint par un budget limité par des estimations précoces. Il est impératif d’y allouer le budget nécessaire pour répondre aux besoins actuels et pour permettre l’évolution du réseau dans les prochaines décennies», soutient M. Savard.

Un aperçu de la proposition de bonification du trajet du tramway présentée au BAPE par Vivre en Ville. (Esquisse gracieuseté – Ville de Québec)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *