Actualites
10:13 7 juillet 2020 | mise à jour le: 7 juillet 2020 à 14:25 temps de lecture: 2 minutes

Le projet de tramway ne tient pas compte de la variable pandémie

Le projet de tramway ne tient pas compte de la variable pandémie
Photo: GraphSynergieDe l’avis de Daniel Genest, directeur du bureau de projet du RSTC, il est difficile d’évaluer l’impact d’un événement ponctuel comme la pandémie sur les habitudes de déplacement futures. (Illustration gracieuseté – Ville de Québec)

MOBILITÉ. Malgré la baisse d’achalandage du transport en commun en raison de la pandémie de Covid-19 et la croissance du télétravail, la Ville de Québec garde le cap. Il n’est pas dans son intention de réviser les études de déplacements urbains ayant servi à justifier l’investissement de 3,3G$ dans son futur tramway.

La question sur cette nécessaire mise à jour est survenue en toute fin de consultation, lundi soir, à l’occasion de la première journée des audiences du BAPE. Après une longue présentation du projet de Réseau structurant de transport en commun (RSTC) et des réponses connues à des interrogations déjà entendues, la réflexion sur la nouvelle réalité en temps de crise sanitaire a été soumise par le citoyen Luc Dallaire.

En réaction, le directeur de projet et porte-parole de la Ville dans le dossier rappelle que la Covid-19 reste un événement ponctuel. «Bien peu d’analystes peuvent prévoir la suite des choses. Il faut faire attention de réagir trop rapidement», justifie Daniel Genest.

Position maintenue

Aux arguments voulant que les habitudes de locomotion et la faveur au télétravail soient là pour rester, l’ingénieur reste campé sur ses positions. Si l’évaluation de 750 000 déplacements s’avère momentanément imprécise, la certitude est que la population va continuer de croître dans la région de Québec.

Il en ira de même de ses besoins de se déplacer. Ainsi, d’ici 2036, la Ville de Québec anticipe l’ajout de 57 000 résidents et une augmentation de 100 000 déplacements par jour. Or, le réseau actuel de transport en commun a atteint ses limites d’efficacité, d’où la nécessité d’un redéploiement autour du tramway.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *