Actualités
16:46 17 juin 2020 | mise à jour le: 3 juillet 2020 à 17:20 temps de lecture: 3 minutes

Québec impose une restriction d’eau potable

Québec impose une restriction d’eau potable
Régis Labeaume prend des mesures pour protéger les réserves d'eau de la ville. (Photo capture d'écran - Ville de Québec)

SANTÉ PUBLIQUE. La Ville de Québec protège ses réserves d’eau potable et interdit jusqu’à nouvel ordre sur tout son territoire, l’utilisation de l’eau potable à des fins d’arrosage ou de nettoyage et de remplissage de piscine. Les contrevenants recevront un avis tout en s’exposant à une amende minimale de 150$ en cas de récidive.

Parmi les interdictions entrant en vigueur immédiatement, le maire Régis Labeaume précise le lavage d’un véhicule, le nettoyage d’un stationnement et de son allée d’accès ainsi que le revêtement extérieur d’une maison.

«À partir de 5 heures, nos équipes font en sorte que les 25 réservoirs d’eau potable se remplissent, mais à 22 heures ils sont à moitié-vide.»
-Régis Labeaume

L’arrosage des pelouses, tant manuellement que par un système de boyaux d’arrosage automatique externe ou sous-terrain est interdit. Même chose pour le remplissage d’une piscine à moins qu’il s’agisse d’une nouvelle piscine.

Sont permis temporairement, l’arrosage manuel des potagers, des jardins, des boîtes à fleurs, des plates bandes et des arbustes en soirée seulement. L‘arrosage d’une nouvelle pelouse ensemencée ou tourbée est permis aux heures prévues.

Saint-Augustin-de-Desmaures

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures impose également des restrictions similaires d’arrosage, de nettoyage et de remplissage des piscines sur l’ensemble de son territoire de l’agglomération. Certaines exceptions s’appliquent. Pour davantage de précisions, veuillez consulter le site Internet

Manque de pluie

La maire de Québec rappelle que des équipes s’assurent, dès 5 heures, que les 25 réservoirs d’eau potable se remplissent, mais qu’ils sont à moitié vides à 22 heures. «En mai 2019, il est tombé 110 mm de pluie comparativement à 47 mm cette année. En juin 2019, la ville a reçu 120 mm comparativement à 17 mm depuis le début du mois.»

Suzanne Verreault responsable du traitement de l’eau à la Ville de Québec. (Photo capture d’écran – Ville de Québec)

Le niveau d’eau du lac Saint-Charles, qui est le principal apport d’eau pour l’usine de filtration, est suffisamment haut pour le moment. Quant à la rivière Montmorency, son niveau d’eau est historique.

Suzanne Verreault, membre du comité excécutif à la Ville de Québec et responsable du traitement de l’eau, parle d’un phénomène lié à la COVID-19. «Beaucoup de gens travaillent de la maison. Ils ont le temps de jardiner, de faire des potagers et ils consomment davantage d’eau.»

Elle ajoute que la ville s’apprête à vivre une 2e canicule. «Il y en a eu une en mai, ce qui est très rare, et une autre arrive à la mi-juin. On joue dans nos réserves d’eau présentement. Certaines se maintiennent à 40% et d’autres sont à 20%.»

Réglement en vigueur

Articles similaires

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Diane Lefebvre

    Je reste dans un cul-de-sac et, ce matin, une voisine lavait son auto et un autre voisin arrosait sa pelouse avec un sprinkler hier. On fait quoi?

  • joe

    C facile de voir qui arrose sa pelouse, elle est verte et non brune et sec come les autres voisins. Ma voisine , elle a laisser sa hose a jardin coulée toute la nuit sur une plaque de gazon d’un pied carré de pelouse jaunie.

  • Daniel Racine

    Hier soir je faisais une ballade en vélo et il y avait beaucoup d’utilisation d’eau un peu partout et peu de gens pour s’en soucier. J’ai aussi remarqué l’absence d’auto-patrouille. Habituellement j’en croise souvent mais malgré l’interdiction, si personne ne reçois de conséquence, qui va leur faire changer leurs comportements ?