Économie
15:09 11 juin 2020 | mise à jour le: 11 juin 2020 à 17:15 temps de lecture: 2 minutes

Dollars solidaires tous envolés en quelques heures

Dollars solidaires tous envolés en quelques heures
Les 4900 forfaits de la campagne «Solidaires pour nos artères» ont trouvé preneurs en moins de 6 heures, après le lancement mardi. (Illustration gracieuseté)

CONSOMMATION. La campagne «Solidaires pour nos artères» vous interpelle et vous souhaitez y participer? Trop tard! L’initiative lancée par les Sociétés de développement commercial (SDC), en collaboration avec la Ville de Québec et divers partenaires, a connu un succès fulgurant. La monnaie communautaire s’est envolée en un temps record.

Il aura suffi d’à peine 6 heures après l’annonce officielle, mardi, pour écouler les 4900 forfaits offerts sur la plateforme La Ruche Québec. L’objectif total de 250 000$ a donc été atteint en moins d’une journée. Les SDC de Québec se disent enchantées et surprises de la vitesse à laquelle les forfaits se sont vendus.

«Le projet a été victime de l’engouement de la population pour l’achat local et le commerce de proximité, en plus de l’attractivité de la campagne. Si les forfaits se sont envolés si rapidement, c’est sans doute parce que nous avions la bonne formule. Ce qui demeure l’objectif de toute campagne de financement participatif», se targue le porte-parole des sept SDC de Québec, Jean-Pierre Bédard.

Information privilégiée

Autre aspect pouvant expliquer la forte popularité des dollars solidaires bonifiés (20$ = 30$; 50$ = 100$ et 100$ = 250$), l’initiative a été moussée sur les réseaux sociaux des SDC en début de conférence de presse. Certains sympathisants ont pu profiter de cette information privilégiée pour prendre de l’avance dans la chasse aux forfaits.

Par ailleurs, les organisateurs ont déploré que des contributeurs aient dépassé les limites réglementaires fixées sur le site. Les actions nécessaires ont rapidement été prises à l’endroit des contrevenants. On parle de 16 cas, sur plus de 3000 transactions, qui n’ont pas respecté les consignes. Cette embûche technologique sera corrigée et les forfaits seront remis en circulation éventuellement.

Favoriser l’achat local

M. Bédard rappelle que l’intention initiale visait à «faire en sorte que les gens puissent consommer sur nos artères de différentes façons et selon tous les budgets. Les types de forfaits conviennent à différents commerces, que ce soit pour un magasin de musique, un café ou un grand restaurant. Ils sont tous autant avantagés.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *