Économie
10:39 9 juin 2020 | mise à jour le: 10 juin 2020 à 08:55 temps de lecture: 4 minutes

Création d’une monnaie solidaire pour la relance commerciale à Québec

Création d’une monnaie solidaire pour la relance commerciale à Québec
L’objectif de la campagne «Solidaire pour nos artères» consiste à soutenir les commerces locaux et à permettre aux consommateurs de découvrir l’offre des marchands près de chez eux. (Photo tirée d’une vidéo)

CONSOMMATION. Une nouvelle mesure est proposée aux consommateurs de Québec pour découvrir leurs commerces locaux et les appuyer dans leur relance. Initiée par les associations de marchands, la campagne «Solidaire pour nos artères» met en place une forme de monnaie communautaire bonifiée.

Le projet de stimulation économique par le sociofinancement permet de profiter de forfaits avantageux. Par exemple, pour un investissement de 50$, on obtient le double, soit 100$ échangeables dans les commerces participants. Pour 100$, on reçoit davantage, soit 250$ à dépenser sur les rues commerçantes.

Il est possible d’opter pour la monnaie en formule conventionnelle ou virtuelle. Chaque dollar solidaire a la même valeur qu’un dollar canadien. Les transactions peuvent être payées en entier ou en partie avec cette monnaie valide dans les commerces participants de Québec seulement. À noter que les échanges pourront commencer lorsque l’ensemble des forfaits auront trouvé preneur, chose qui ne saurait tarder à voir l’enthousiasme général.

Pour l’ensemble de la campagne, le budget disponible atteint 150 000$. Les sommes proviennent du plan commerce 2020-22 de la Ville de Québec et des fonds discrétionnaires des députés de la Capitale.

Mise de l’avant par les Sociétés de développement commercial (SDC) de Québec, la campagne prend forme en partenariat avec les regroupements de gens d’affaires, La Ruche et le Mouvement Desjardins. Elle cible principalement les artères commerciales du centre-ville. L’objectif consiste à soutenir les commerces de proximité et à permettre aux citoyens de participer concrètement à la relance économique en favorisant l’achat local.

Complémentarité

L’initiative s’ajoute au mouvement #Accent local et à la piétonnisation des principales rues commerçantes. Une partie des fonds (50 000$) est réservée aux marchands hors centre-ville, qui ne sont pas regroupés en association comme du côté de Beauport, Charlesbourg, Loretteville et Val-Bélair. Une annonce spécifique suivra ultérieurement.

Populaires, les forfaits s’envolent vite depuis l’annonce mardi matin. Pour plus d’information: solidairespournosarteres.com et laruche.com.

Ce qu’ils ont dit:

«Le commerce de proximité joue un rôle important dans la qualité de vie des quartiers et le succès de la relance économique de la ville de Québec passe par l’achat local. En plus du mouvement #AccentLocal et des rues piétonnes, la campagne «Solidaires pour nos artères» ne peut que redonner espoir aux commerçants.» – Régis Labeaume, maire de Québec

«Nous sommes fiers de constater que notre projet créé afin d’inciter les consommateurs à redécouvrir les marchands de nos artères s’est avéré prometteur. À tel point que la Ville de Québec a choisi de l’étendre éventuellement à l’ensemble des marchands du territoire.» – Jean‑Pierre Bédard, directeur de la SDC Montcalm, au nom des sept SDC et des deux regroupements de gens d’affaires

«Nos citoyens de la Capitale font preuve, depuis le début de cette pandémie, d’une grande loyauté envers nos entreprises d’ici. L’achat local est définitivement devenu une priorité pour nous tous et je suis d’autant plus ravie de cette belle initiative.» – Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la Capitale

«Les artères commerciales de la Capitale regorgent de boutiques et de commerces qui font le dynamisme économique de la Ville de Québec. Je suis fière de l’initiative des sept SDC de Québec, elle permettra aux citoyens de contribuer à notre relance économique régionale.» – Joëlle Boutin, députée de Jean-Talon

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Rita

    Est-ce que cette monnaie est acceptée au même titre que de l’argent ou seulement pour un pourcentage du total des achats ou de la facture tel que dans un resto par exemple?