Économie
11:14 8 juin 2020 | mise à jour le: 8 juin 2020 à 16:43 temps de lecture: 2 minutes

Forte relance des mises en chantier résidentielles en mai

Forte relance des mises en chantier résidentielles en mai
La construction de logements collectifs a continué de dominer les mises en chantier résidentielles, quoiqu’on note une solide progression du côté des maisons unifamiliales. (Photo Métro Média – Archives)

STATISTIQUES. La reprise de l’activité dans l’industrie de la construction résidentielle a été solide en mai, tant à Québec qu’au Québec. Après la pause obligée par la lutte à la pandémie de Covid-19, les affaires ont tourné rondement pour rattraper le retard accumulé.

Parmi les premiers pans de l’économie à rouvrir à la mi-avril, les entrepreneurs et leurs équipes ont pris les bouchées doubles le mois dernier. L’objectif est le même pour tous: livrer les habitations neuves promises aux acheteurs avant le grand rendez-vous du déménagement le 1er juillet.

Marteaux et machineries se sont activés à un rythme accéléré au cours des dernières semaines. Une cadence effrénée qui, d’une part, permet quasi à l’unanimité d’assurer une livraison en temps et, d’autre part, d’afficher des résultats globaux en hausse.

Progression de 33% à Québec

Les données compilées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) font état d’une amélioration de 33% en mai à Québec. Il s’est bâti 1014 habitations comparativement à 763 durant le 5e mois de 2019. L’augmentation est de 83% pour les maisons individuelles (172 vs 94), tandis qu’elle se situe à 26% pour les logements multiples (842 vs 669).

Progression de 27% au Québec

Dans la province, la SCHL dénombre 5261 mises en chantier en mai 2020, contre 4157 au même mois de 2019. Il s’agit d’une hausse de 27%. Celle-ci se répartit en 43% d’augmentation pour les maisons individuelles (972 vs 680), alors que la hausse atteint 23% du côté des logements multiples (4289 vs 3477).

Plus modeste au pays

En dehors du Québec, on constate que la tendance nationale des mises en chantier d’habitations a diminué en mai. «La hausse des logements collectifs en Ontario et dans l’Atlantique a été contrebalancée par une baisse en Colombie-Britannique et dans les Prairies. On s’attend à ce que les mises en chantier à l’échelle nationale continuent de diminuer à court terme. Ce qui reflète l’impact des mesures liées à la Covid-19», estime Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL.

(Tableau gracieuseté – APCHQ)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *