Actualites
13:48 27 mai 2020 | mise à jour le: 27 mai 2020 à 13:48 temps de lecture: 3 minutes

Legault veut conserver l’aide des militaires jusqu’à la mi-septembre

Legault veut conserver l’aide des militaires jusqu’à la mi-septembre
Photo: (Capture d'écran)

MISE À JOUR. Dans sa mise au point, le premier ministre François Legault a présenté un programme de trois mois estival pour de futurs préposés aux bénéficiaires qui vise à en employer 10 000 à la rentrée automnale avec des conditions qui se veulent attrayantes. M. Legault souhaite que le renfort des militaires se poursuive jusqu’à la mi-septembre.

François Legault a rappelé que le manque criant de personnel est un défi quotidien. «Il manquait 10 000 employés avant la crise. À cause de la crise, on a eu encore plus d’employés absents. Ils commencent à revenir».

Un autre tranche de 10 000 postes à combler ont été pourvus par des gens qui ne sont pas formés avec notamment le site jecontribue et les soldats en renforts.

«Dans les prochaines semaines, on va lancer une formation. On vise recruter 10 000 personnes qui acceptent de suivre une formation de trois mois. Les personnes qui vont s’engager vont être payées comme des aides de service à 21$ de l’heure. S’ils réussissent leur cours, ils vont commencer à 26$ par heure ensuite à l’emploi», a annoncé le premier ministre.

Bien qu’il reconnaisse que ce n’est pas juste une question de chiffres, le patron de la province a voulu rappelé que la tâche est valorisante et que le travail sera fait dans un nouveau contexte qui comprendra entre autres, une rénovation des CHSLD et des nouvelles maisons des aînés et si possible d’augmenter les ratio. «On veut offrir des conditions de travail agréables, le temps de parler avec les résidents. On va peut-être même changer le nom de préposés», a mentionné M. Legault.

Garder les militaires

Le premier ministre a indiqué qu’il a des discussions avec Justin Trudeau afin de pouvoir conserver l’aide des militaires jusqu’à la mi-septembre, en attente d’engager les finissants du nouveau programme de préposés aux bénéficiaires. Il a confié que cela n’était pas simple à négocier avec le fédéral puisque les militaires ont d’autres missions qui les attendent.

Rappel du Dr Arruda

«Tout est très fragile. si juste 10% de personnes de moins qui appliquent moins les mesures, ça va être problématique. J’invite tous les Québécois à respecter les consignes. Je serai l’être le plus malheureux si je devais recommander au premier ministre de tout refermer.

Ça peut plus être comme avant. C’est majeur dans la région métropolitaine. […] Je sais que je suis rabat-joie et notre capacité de maintenance d’ouverture des secteurs va dépendre des réactions de la population.

Si vous voyez des gens qui s’approchent trop de vous, dites-leur que le Dr Arruda leur dit de se tasser», a exprimé le directeur national de la Santé publique Dr Horacio Arruda.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *