Communauté
15:40 11 mai 2020 | mise à jour le: 11 mai 2020 à 15:40 temps de lecture: 3 minutes

L’Église catholique se prépare à la reprise de ses activités

L’Église catholique se prépare à la reprise de ses activités
Photo: (Capture d'écran Église catholique)

L’Église catholique a cessé de tenir toutes les activités liturgiques et pastorales qui nécessitaient des rassemblements et fermé les lieux de culte depuis le 15 mars. Par cette mesure, elle a contribué à diminuer l’effet de la pandémie sur la population québécoise, en respectant intégralement les directives des autorités de la santé publique du Québec depuis le début de la crise sanitaire.

Malgré tout, des activités virtuelles et via les médias sociaux ont pu se tenir: des liturgies ont pu être célébrées, des partages de la Parole ont pu avoir lieu, des catéchèses pour les enfants, les jeunes et les adultes ont été offertes. Plusieurs activités caritatives se sont poursuivies, des chaînes téléphoniques de solidarité ont été instaurées, des lignes d’écoute ont été mises sur pied, plusieurs fidèles ont redécouvert la fécondité de l’Église domestique.

Depuis quelques jours, les autorités sanitaires ont annoncé une atténuation progressive et ordonnée des mesures de confinement. Si aucun changement n’a encore été annoncé quant à la possibilité de tenir des rassemblements dans nos lieux de culte à certaines conditions, l’Assemblée des évêques catholiques du Québec s’y prépare activement et notre Église diocésaine participe à cette préparation.

  1. Le dialogue interreligieux s’est poursuivi depuis la Déclaration du 23 mars dernier. Les leaders des diverses traditions travaillent à mettre en place un protocole de réouverture des lieux de culte qui sera bientôt présenté aux autorités sanitaires. Ainsi,  l’Église sera prête lorsqu’il sera possible d’ouvrir les lieux de rassemblement pour le culte public et la prière personnelle.
  2. Une équipe s’affaire à préparer un protocole sanitaire spécifique aux rites catholiques (les divers sacrements de l’Église), qui permettra de vivre less rassemblements de manière sécuritaire, en tout respect des directives de la santé publique.
  3. Un travail de concertation avec la direction des salons funéraires, des coopératives funéraires et des cimetières est en cours pour établir des paramètres qui  permettront d’accueillir et d’accompagner pastoralement les familles endeuillées, dès qu’il sera possible de le faire.

L’Assemblée des évêques du Québec est par ailleurs en communication directe avec le bureau du premier ministre du Québec et avec les responsables de la santé publique afin de discuter de la reprise des rassemblements, en concertation avec les diocèses.

L’Église espère que le délai avant de pouvoir se rassembler à nouveau soit le plus court possible.

(Source: Église catholique de Québec)

Articles similaires

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • ginette boudreau

    À aucun moment depuis le début de cette pandémie , je n’ai vu de protestations de la part du clergé, des Évêques du Québec, comme si on était un service publique, un établissement quelconque qui doit se plier aux directives tyranniques de l’OMS..Pourtant, dans d’autres pays, de nombreux prélats ont élevé leurs voix, ont dénoncé les mesures restrictives de l’OMS. Pourquoi pas ici au Québec ? Pourquoi autant de soumission aveugle ? Je pense que la foi a grandement diminué et qu’on est bien terre-à-terre et qu’on rabaisse notre Église en la traitant inhumainement et avec discriminations. Je pleure devant la soumission totale de notre clergé qui nous a laissé à nous-mêmes durant cette crise sanitaire. Mais Dieu n’oublie rien.